Distributeur automatique de snacks, confiseries et repas : comparatifs prix et appareils

Après les boissons fraîches et chaudes, ce sont naturellement les denrées mangeables qui représentent la deuxième plus grande part du marché de la distribution automatique. De ce fait, les distributeurs de snacks voire de repas suivent de près les distributeurs de boissons fraîches afin de permettre à chaque salarié de passer sa pause-déjeuner sans avoir à sortir de son lieu de travail. Sandwichs, snacks, confiseries et même repas entiers… Le marché de la distribution automatique de snacks est très diversifié, et les barres chocolatées, chips ou cakes ne suffisent plus à assouvir la faim des inconditionnels de distributeurs automatiques.

Découvrez les principes et nouvelles pratiques qui vont désormais conditionner le marché des denrées alimentaires en libre-service.

Distributeur automatique de snacks, confiseries et repas

Distributeurs de snacks, confiseries et repas : quels produits servir ?

Un distributeur automatique de snacks offre aujourd’hui plus de 40 références différentes de collations et de bonbons, allant des chips au chocolat, en passant par les pâtisseries, les biscuits, les crackers, les noix, les barres de céréales, les barres nutritionnelles, le chewing-gum et les bonbons à la menthe. Pour répondre aux besoins de plus en plus croissants des consommateurs, il est donc indispensable que la distribution automatique doit considérer ce marché. Pour cela, il faudra proposer des machines à snacks qui proposeront en libre-service des produits alimentaires diversifiés.

Des machines à snacks qui proposent aussi du café

Pour répondre au rituel matinal des utilisateurs, les dirigeants d’entreprises et les gestionnaires de distributeurs doivent proposer du café frais ainsi que les variantes de boissons chaudes : boisson décaféinée, cappuccinos aromatisés, chocolat chaud, thé à la menthe… Le distributeur automatique devra être régulièrement entretenu afin de maintenir constamment la saveur des boissons et assurer un fonctionnement optimal de l’appareil pendant les fortes demandes.

Des machines à snacks qui proposent des aliments frais

Ces appareils serviront en continu des aliments frais et sains tels que soupes, céréales, flocons d’avoine, yaourts, du lait voire des repas. Bien entendu, la sélection des marchandises doit s’effectuer en fonction des besoins des utilisateurs, dont les salariés et les visiteurs.

Comment se procurer un distributeur de sandwich, de snacks ou de repas ?

Oscillant entre 2000 et 4000 euros pour un achat, le prix distributeur automatique snack confiserie varie essentiellement suivant le mode d’acquisition de votre appareil. Pour l’achat et la location, les fournisseurs de distributeurs automatiques proposent deux types de gestion :

  • le dépôt gratuit (ou la gestion totale) consiste à ce que votre fournisseur s’occupe de tout le fonctionnement de l’appareil, allant de l’installation à la maintenance, en passant par les approvisionnements. Ce sera le fournisseur qui gardera donc la totalité des bénéfices générés par les ventes. Le dépôt gratuit est recommandé si votre entreprise emploie plus de 100 salariés ou qu’elle accueille beaucoup de visiteurs, ou encore si vous n’avez pas le temps ni les ressources pour gérer la distribution automatique ;
  • l’autogestion vous permet de garder toutes les recettes de ventes, en contrepartie de toutes les responsabilités que vous prenez vis-à-vis du distributeur automatique (gestion du réapprovisionnement, choix des produits, maintenance…).

Le saviez-vous ?

Indépendamment du mode de gestion que vous choisissez, il vous faudra trouver un prestataire qui se chargera de l’entretien du distributeur de sandwich. Pour cela, vous devez négocier un contrat de maintenance qui vous permettra de délivrer des produits alimentaires frais et respectant les règles d’hygiène. La majorité des marques d’appareils et de gestionnaires proposent eux-mêmes des contrats de maintenance. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de Selecta, Daltys, Maison Lyovel, Qualidea ou encore Evoca (Necta, Saeco, Gaggia…).

L’alimentation saine dans la distribution automatique

Depuis longtemps, les distributeurs automatiques et les points « snacking » distribuent traditionnellement des snacks et des boissons riches en énergie, en matières grasses, en sucre et en sel, mais malheureusement pratiquement dépourvus de nutriments essentiels. Cependant, aujourd’hui, la tendance est aux aliments sains qui ont séduit petit à petit les gestionnaires de distributeurs automatiques et les fournisseurs de marchandises. En effet, manger sain sur le lieu de travail (ou dans tout autre endroit où vous trouverez un appareil distributeur automatique snack) contribue encore plus à l’amélioration de la productivité et de la concentration.

Un distributeur snack, confiseries et repas offre généralement jusqu’à 45 produits alimentaires différents. Et la plupart des usagers de ces aappareils s’attendent à ce que le menu inclue des « aliments de plaisir » tels que barres de friandises, croustilles, boissons gazeuses… Mais la prise de conscience croissance en matière de bien-être les amène de plus en plus à demander des alternatives à ces aliments afin de favoriser une alimentation plus saine.

Bon à savoir

Si en France, le distributeur sandwich est l’appareil le plus demandé dans la distribution automatique, il est de plus en plus préféré aux nouvelles tendances comme les burgers, les pâtes et les pizzas. Par ailleurs, la diversification des produits est de plus en plus évidente, si l’on tient compte des demandes croissantes en matière de produits végétariens, de recette halal, d’alimentation vegane ou encore végétalienne… De leur côté, les denrées alimentaires dépourvues de gluten gagnent du terrain dans l’Hexagone pour répondre aux exigences de bien-être des consommateurs.

Si une alimentation équilibrée est la tendance du moment, encore faut-il bien choisir les produits alimentaires sains « qui marchent » dans les distributeurs automatiques. Pour cela, il faudra faire un compromis entre les choix plus sains et les aliments moins sains. Décidez donc du juste équilibre en demandant l’avis de vos employés et de votre fournisseur de marchandises. Par exemple, des plateaux d'appareils composés à 50% de produits sains et à 50% de produits standards semblent corrects. Dans tous les cas, un minimum de 30% d’alimentation équilibrée est indispensable pour répondre aux besoins de vos collaborateurs tout en garantissant un mode de vie saine. Une fois tous les produits identifiés, n’hésitez pas à faire la promotion des aliments sains en les identifiant à l’aide d’étiquettes. Et enfin, assurez-vous que les produits sains soient compétitifs voire moins chers que les denrées normales.

Jusqu'à 30% d'économies sur vos distributeurs