__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"534a5":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f628e":{"name":"Main Accent Dark","parent":"534a5"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"534a5":{"val":"rgb(55, 179, 233)","hsl":{"h":198,"s":0.8,"l":0.56,"a":1}},"f628e":{"val":"rgb(35, 142, 188)","hsl_parent_dependency":{"h":198,"s":0.68,"l":0.43,"a":1}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"534a5":{"val":"rgb(55, 179, 233)","hsl":{"h":198,"s":0.8,"l":0.56,"a":1}},"f628e":{"val":"rgb(35, 142, 188)","hsl_parent_dependency":{"h":198,"s":0.68,"l":0.43,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__

Site spécialisé dans le distributeur automatique : entretien, achat, location information et prix

Découvrez sur Distributeurautomatique.pro toutes les informations pour choisir et trouver le distributeur automatique adapté à vos besoins, que ce soit pour une entreprise, une salle d’attente ou des commerces.

Nous avons créé le premier guide complet pour bien choisir son distributeur automatique, afin de trouver celui qui correspond à votre besoin et obtenir les meilleurs tarifs et conditions auprès des fabricants de distributeur automatique.

Qu’il s’agisse d’un distributeur automatique alimentaire, d’un distributeur de billets, ou même de croquettes ou d'objets divers non alimentaires, la distribution automatique n’a cessé de croitre en France depuis son apparition au début du 20ᵉ siècle. Aujourd’hui 60% des plus de 600 000 distributeurs en France sont installés en entreprise. 

Café, boissons fraîches, snacks, plats en conserve voire repas cuisinés… L’investissement dans la distribution automatique alimentaire est un commerce qui répond aux besoins multiples et accrus des consommateurs.

choix distributeur automatique

Un constat qui va de pair avec la diversité de l’offre disponible sur le marché : quelque 1 200 professionnels constituent ce secteur qui génère jusqu’à 1,6 milliard d’euros de CA. Que vous vouliez opter pour une fontaine à eau, un distributeur complexe qui fournit boissons chaudes et fraîches, un distributeur de surprise, le secteur est tellement diversifié que vous trouverez votre première machine automatique en quelques clics.

Vous vous demandez quels sont les critères de choix autant que les différents pièges à éviter et comment bien choisir son distributeur automatique ? Vous vous questionnez sur la rentabilité d’un distributeur automatique ? Vous voulez tout savoir sur comment installer un distributeur automatique dans votre entreprise, votre salle d’attente ou votre commerce ? Suivez notre guide complet. 

Les types de distributeur automatique

Rafraîchissements, collations, papeterie, le distributeur automatique est l’élément fondamental qui peut assurer la satisfaction de salariés d’entreprise ou du public. Allant de la simple machine à café professionnelle au distributeur de consommables automatisés, en passant par la fontaine à eau, ces machines se diversifient en fonction des besoins des utilisateurs.

Lorsqu'on parle de distributeur automatique on a souvent en tête une machine distributrice de boisson ou un distributeur automatique de billet, mais il existe en réalité une multitude de distributeurs automatiques comme des machines distributrices de bonbons ou des distributeurs de surprise, en passant par le distributeur de conserve ou encore des vending machine de café. Avant de savoir si vous avez intérêt à investir dans une machine distributrice, il faut avoir un panorama complet des différents distributeurs automatiques qui existent. 

Retrouvez la liste de machines distributrices avec leurs caractéristiques et leurs prix selon la gamme de distributeur automatique. Cliquez sur l'appareil souhaité pour en savoir plus :

Les distributeurs automatiques en chiffres

  • 5 milliards d'euros dépensés chaque année par les salariés pour se restaurer le midi.
  • 92 % des Français déclarent acheter dans un distributeur automatique au moins 1 fois par semaine.
  • 72 % des consommateurs préfèrent acheter des produits à consommer en semaine.
  • Au moins 1 salarié sur 3 saute le petit-déjeuner ou la pause déjeuner, sauf s’il/elle a accès à un DA (Distributeur Automatique) proche de son lieu de travail.
  • 80 % des gens avouent avoir une baisse de régime et un petit creux en milieu d’après-midi, et disent que grignoter un snack leur facilite le reste de la journée.
  • 8 Français sur 10 préfèrent acheter dans un distributeur attrayant plutôt que faire la queue dans une boulangerie.
exemple distributeur boisson fraiche

Le saviez-vous ?

Sur les quelque 637 000 appareils disponibles dans l’Hexagone, plus de 60% sont utilisés par les entreprises qui demeurent donc le premier marché.

Histoire du distributeur automatique

La première machine de distribution automatique date de - 215 av JC. Elle servait à vendre de l'eau dans les temples en Grèce. Il suffisait d'introduire une pièce et on pouvait recueillir de l'eau sacrée dans son propre récipient. Les drachmes récoltées servaient à financer les travaux du temple.

Si l'origine est ancienne, il a fallu attendre le 17e siècle pour que des distributeurs de tabac se développent dans les tavernes et les auberges anglaises. Suivront des distributeurs de livres, de timbres, de mouchoirs, de cigarettes, etc.

À la fin du 19e siècle, une société britannique lance les distributeurs de confiseries appelés "Sweet Meat Automatic Delivery by". Elle se développe ensuite en Europe. L'exposition universelle de 1891 voit l'essor des distributeurs de vins, bières et autres boissons. Vient ensuite la distribution de tickets dans les gares.

Après la seconde guerre mondiale, les systèmes de distribution se perfectionnent. Le progrès permet notamment le rendu de monnaie, puis les évolutions technologiques offrent progressivement des possibilités variées. Ainsi, par exemple, les échanges de données permettent des distributions sécurisées, avec les distributeurs de billets par exemple.

Aujourd'hui, le secteur de la distribution automatique est une industrie qui se porte bien, avec plusieurs milliards d’euros de chiffres d’affaires. Si les premiers distributeurs automatiques de boissons ont vu le jour vers 1940, le marché s’est largement diversifié au point que les appareils modernes fournissent aujourd’hui tabac, DVD, livres, timbres postaux, snacks, préservatifs…

Les principaux acteurs du secteur

Le secteur de la distribution automatique est très concurrentiel.

Il y a quatre types d'acteurs : le consommateur, le fabricant de distributeur et d'accessoires, le fournisseur de denrées et produits à distribuer et le gestionnaire du service qui est un pivot essentiel.

On compte aujourd'hui un peu plus de 1 200 gestionnaires. Les leaders du marché sont Selecta, Lyovel et Autobar. On sait que 10 % des acteurs se partagent 90 % du chiffre d'affaire du marché.

La profession a le soutien de la NAVSA, la chambre syndicale de la distribution automatique qui se charge de promouvoir et de communiquer sur les enjeux du secteur.

Que trouve-t-on dans un distributeur automatique ?

Selon l’emplacement, le pays (les législations sont différentes d’un pays à l’autre), la clientèle et les usages, on trouve différents types de distributeurs automatiques.

Distributeurs alimentaires et de boissons

Le type de distributeur automatique le plus courant, largement plébiscité par les consommateurs, est le distributeur de produits de consommation alimentaires.

Le distributeur automatique mixte

Vous avez probablement déjà utilisé une machine à Coca-Cola ou Pepsi pour vous rafraîchir, ainsi qu’une machine à snacking pour vous procurer des chips. Cependant, rares sont les distributeurs automatiques mixtes dans les lieux publics. En effet, c’est un distributeur relativement récent qui est très vite devenue la machine préférée des professionnels du commerce.

En effet, le distributeur automatique mixte combine à la fois boissons et snacks, ou boissons fraîches et chaudes, le tout dans la même machine, ce qui élimine le besoin d’installer deux contenants séparés. Cette catégorie ouvre donc un nouveau marché pour les TPE et PME qui ne pouvaient pas utiliser deux machines différentes pour manque d’espace.

Un distributeur automatique mixte, c’est quoi ?

En réalité, la plupart des distributeurs automatiques mixtes sont deux machines distinctes, vissées ou boulonnées ensemble, lors de l’installation.

Isolée et réfrigérée, la machine du dessous contient les boissons froides et en fournira entre 6 et 8 types différents : bouteilles, canettes, cartons… La machine à snacking, quant à elle, se trouve généralement au-dessus de l’appareil à boisson, et contient 2 et 4 rangées de collations.

Pour que l’ensemble des appareils soit appelé « mixte », il faut que ces deniers utilisent le même tableau de commande ainsi qu’un module de paiement unique (prépayé ou monnayeur rendeur/accepteur), afin que l’utilisateur puisse s’y retrouver facilement.

Bon à savoir

La startup technologique américaine Young Fox a récemment inventé le Foxtender Barmachine, un distributeur automatique capable de délivrer des cocktails via un système prépayé.

Sur sa page Kickstarter (une plateforme de financement participatif), le Foxtender est présenté comme une vending machine dotée d’un réfrigérateur, d’une interface de paiement simplifiée, d’un distributeur de gobelets et d’un système d’identification qui permet de s’assurer que les boissons alcoolisées ne soient pas accessibles aux mineurs. L’appareil peut délivrer jusqu’à 400 boissons entre chaque réapprovisionnement, lesquelles sont mélangées en 16 secondes à l’aide de mesures préprogrammées, sans aucune intervention humaine.

Ce qu’il y a d’intéressant avec ce distributeur automatique boisson chaude et froide, c’est que les utilisateurs peuvent solliciter une boisson alcoolisée à l’aide d’une simple pression sur leur bracelet électronique.

Le système est également pourvu d’une protection contre les risques de consommation excessive qui limite le nombre de cocktails pour chaque utilisateur. Lancée au mois d’août 2018, la campagne Kickstarter devait recueillir 260 000 dollars jusqu’au 26 septembre pour démarrer le financement des premières commandes.

Pourquoi choisir un distributeur automatique mixte ?

Les distributeurs de type combo offrent une large sélection de produits consommables : les plateaux et rangées de marchandises sont de tailles différentes pour contenir une grande variété de snacks, de friandises et de pâtisserie. L’unité réservée aux boissons dispose de plateaux séparés pour les boissons en bouteille et en canettes, pour les boissons minérales et les boissons laitières…

Par ailleurs, les appareils mixtes se déclinent dans un large éventail de dimensions pour s’adapter à la configuration des pièces. La plupart des machines disposent de plus de 25 rangées de conteneurs pour accueillir les marchandises.
Enfin, la majorité des distributeurs automatiques mixtes sont compatibles avec les standards technologiques existants sur le marché. Ils sont souvent pourvus de claviers et de touches de commande tactiles, ainsi que des portes vitrées pour simplifier leur utilisation.

Des panneaux LED affichent clairement les prix et la disponibilité des stocks. Adaptées aussi bien aux grands magasins qu’aux petits commerces, ces machines sont compatibles avec les différents modes de paiement existants : appareils monnayeurs, paiement par cartes bancaires ou via NFC… Certains appareils sont équipés de capteurs iVend qui contrôlent les erreurs de paiement et guident les utilisateurs dans l’utilisation des machines.

Il a été toujours démontré qu’un client est plus susceptible d’acheter à la fois une boisson et une collation dans un même magasin lorsque les deux marchandises complémentaires sont disponibles dans le même appareil. Les gestionnaires de distributeurs automatiques apprécient les machines mixtes car elles sont compactes, peu encombrantes et faciles à déplacer. Si une vending machine mixte pèsera environ 250 kg, deux appareils standards pèseront ensemble jusqu’à 600 kg, ce qui nécessitant parfois le recours à un déménageur professionnel pour un simple déplacement.

Le snacking, nouvelle habitude de consommation

Le « snacking » est une tendance commerciale et alimentaire qui s’est développée ces dernières décennies au point d’être fermement ancrée désormais dans nos habitudes. Il s’agit de grignoter ou de boire en vitesse, alors que nous sommes en train de travailler, de voyager ou d’attendre notre tour…

C’est la consommation rapide de produits alimentaires ou de boissons, lorsqu’on n’a pas le temps de s’asseoir ou de faire la queue. 

Concrètement, cette habitude du snacking peut donc être parfaitement satisfaite par un distributeur automatique alimentaire, de boissons froides ou boissons chaudes, un distributeur de barres de chocolat ou une machine à sandwichs, etc. C'est la raison pour on considère le snack rentable dans l'analyse de la rentabilité d'un distributeur automatique.

Des nouveaux types de distributeurs

Face au succès des produits de snacking, on a vu apparaître récemment en France des DA qui permettent de prolonger la vente de certains produits devant les commerces, pour y avoir accès en dehors des heures d’ouverture classiques. On retrouve surtout :

  • Distributeur automatique de pain : baguettes chaudes sorties du four et préparées par un boulanger
  • Distributeur de croquette et aliments pour animaux : pour remplir soi-même sa boîte d’aliments pour chiens et chats lorsqu’on est pris de cours
  • Distributeur fermier : fromages fermiers, lait, charcuteries, œufs, produits régionaux, fruits et légumes du producteur…
Distributeur automatique de légumes

Distributeurs de produits non alimentaires

Les distributeurs de produits non alimentaires sont utilisés soit en dehors des heures d’ouverture normale des commerces, soit pour leur intérêt « coupe-fil ». Il s'agit notamment des :

  • Distributeur automatique de billets de banque
  • Distributeur automatique de places de cinéma
  • Distributeur automatique de préservatifs : entré dans les mœurs depuis les années 90, on en trouve dans les toilettes, devant les pharmacies, dans les bars…
  • Distributeur automatique d’accessoires de toilette : brosse à dents, gel douche, fil dentaire, shampoing, pansements, déodorant, tampons hygiéniques… On les trouve typiquement dans les hôtels et forcement dans les toilettes.
  • Distributeur automatique de livres et jouets : sur les aires d’autoroute, dans les endroits fréquentés par les enfants, près des plages et centres de loisirs…
  • Distributeurs d’articles électroniques
  • Distributeurs de maquillage

Où trouve-t-on des distributeurs automatiques ?

Il y a 4 principaux types d’endroits en France dans lesquels on peut trouver des distributeurs automatiques de professionnels.

  • Dans les zones de passage et de transit, dans lesquelles on est souvent pressé ou dans lesquelles on peut avoir du temps à occuper. Il s’agit des aires d’autoroute, des parkings, des gares, ou des aéroports…
  • Dans les zones d’attente de services, pour patienter ou calmer une petite faim, voire déstresser (la fameuse machine à café dans la salle d’attente des maternités !). Il s’agit notamment de salles d’attente des hôpitaux, des administrations, des laboratoires, des centres de formation…
  • Dans les zones commerçantes : les centres commerciaux, ZAC, rues piétonnes, devant les boutiques…
  • Sur les lieux de travail des entreprises parce que les salariés n’ont pas toujours le temps de déjeuner ou peuvent avoir un petit creux de mi-journée : entreprises, tours d’affaires, cafétérias d’entreprises…

Les critères de choix des consommateurs de distributeur automatique

Un sondage de 2020 indique que les principaux intérêts et critères de sélection d'un distributeur automatique pour les consommateurs sont en priorité : 

1

Le choix et la variété des produits

2

La qualité

des produits

3

La proximité et le  fonctionnement

Dans les zones de passage et de transit

Les distributeurs automatiques jouent un rôle essentiel dans les zones de transports publics : à la fermeture des restaurants et boutiques, sur le quai à la dernière minute, ces appareils sont souvent les seules offres de produits pour les voyageurs.

Disponibles 24/7, ces appareils doivent donc fournir tout ce dont les utilisateurs ont besoin, allant des denrées alimentaires aux produits High-Tech. Gares, métros et aéroports sont autant d’endroits très fréquentés à des horaires variés et qui, dans l’idéal, proposeront des appareils innovants pour répondre aux besoins croissants des voyageurs.

Les hôtels s’y mettent aussi depuis quelques années et proposent des distributeurs automatiques à leurs clients. Outre une machine à café, leurs distributeurs automatiques peuvent contenir non seulement des boissons et des collations, mais aussi des produits de toilette et des articles cosmétiques.

Dans les zones d’attente de services

Les DA représentent une opportunité de revenus pour de nombreux hôpitaux et professionnels de santé. 

Allant des simples distributeurs automatiques aux grands kiosques, ces systèmes dépourvus de personnel génèrent un revenu non négligeable dans les aires d’attente, et améliorent la satisfaction des patients lassés de leurs plateaux-repas, comme des visiteurs ou des personnes venues en simple consultation.

Que ce soit dans les hôpitaux, les cliniques ou les cabinets médicaux indépendants, le distributeur automatique de boisson et d’aliments peut générer également un retour sur investissements important.

De plus en plus de lycées, d'universités et de centres de formation s’équipent également de DA dans leurs zones cafétérias pour proposer entre autres, café, soupe, fruits, papeterie…

ATTENTION ! Depuis 2004, la Loi n° 2004-806 interdit les distributeurs automatiques de boissons gazeuses, sodas, snack et bonbons dans les écoles.

Dans les zones commerçantes ou de loisirs

De plus en plus de commerçants s’éloignent du concept traditionnel de magasins physiques pour se tourner vers d’autres moyens créatifs pour la distribution de leurs produits en utilisant des distributeurs automatiques. 

Bien entendu, tous les types de commerces ne seront pas capables de recourir à cette technique, mais les détaillants sont les mieux placés pour utiliser ces nouveaux outils de vente. Appareils électroniques, produits cosmétiques, vêtements, fournitures… 

Autant de marchandises qui pourront attirer rapidement et efficacement les clients. C'est aussi un moyen fiable pour économiser sur son budget de fonctionnement et augmenter ses bénéfices.

Les DA représentent une bonne façon de maintenir l’offre commerciale et l’activité en dehors des heures d’ouverture : les clients ne trouveront jamais porte close !

De nombreux centres des fitness, salles de sport ou piscines offrent une gamme de collations saines et de boissons à leurs clients également. De plus en plus de parcs publics, privés et semi-publics ou de parcs de loisirs, proposent des distributeurs automatiques avec des collations et boissons pour que parents et enfants n’aient pas à s’aventurer à l’extérieur de l’enceinte pour acheter une bouteille d’eau, un sandwich ou un goûter.

Dans les bureaux, usines et entreprises

Les lieux de travail constituent un territoire privilégié pour les opérateurs de DA. En milieux professionnels, la présence d’un appareil automatique ou d’une machine café professionnelle constitue déjà en soi une source de productivité, car elle réduit les sauts de repas des salariés et leur permet de se dégourdir les jambes.

De plus, une simple machine à boisson, installée dans un coin des locaux de travail, favorise souvent la convivialité entre les employés, lesquels se réuniront autour pour discuter de leurs tâches respectives.

Une machine offrant un bon café, des boissons chaudes et des collations de qualité devient très vite un lieu de rendez-vous ainsi qu’un espace de créativité et de repos pour l’équipe.

L’entreprise pourra prendre en charge la gestion des stocks et de l’inventaire pour optimiser l’approvisionnement des produits qui se vendent.

Les distributeurs automatiques sont généralement parfaits dans les bureaux qui comptent plus de 75 salariés.

Pour une entreprise dont l’effectif est inférieur à ce seuil, il faudra peut-être limiter l’approvisionnement en denrées périssables. N’hésitez pas à stocker plus de sodas que de sandwiches pour éviter tout risque d’avarie.

Important : Savoir PLACER ses machines

Une fois la machine acquise et l’étude de marché réalisée, reste à trouver l’emplacement. En particulier si vous souhaitez installer plusieurs distributeurs automatiques. Vous pouvez évidemment louer ces emplacements, ou alors installer vos machines dans des structures existantes.


Vous devrez alors contacter les entreprises, commerces, parkings ou grandes chaînes de magasins pour espérer négocier une commission de 10 à 20 % des recettes brutes pour placer vos machines dans leurs établissements.


N’ayez pas peur de positionner votre appareil juste à côté de celui de votre concurrent. De même, repoussez vos limites en offrant des marchandises de meilleure qualité ou plus originales (accessoires à cheveux, maquillage…).


Pour une entreprise de type TPE ou PME, il est possible d’intervenir directement auprès du dirigeant qui décidera alors des modes de gestion adaptés à son établissement.


Pour la maintenance de machines en réseau, nous vous conseillons d’employer directement un technicien qui interviendra sur l’ensemble de votre parc de DA, ou de contracter une prestation technique forfaitaire et groupée auprès du fabricant.

Usages et clientèles

Qu’il propose des produits alimentaires, des billets de banque, des pansements… le distributeur automatique est l’élément fondamental qui garantit la satisfaction des consommateurs qui fréquentent l’établissement, le quartier, le parking ou le centre commercial dans lequel il est installé.

1 200 professionnels se répartissent le secteur du DA, qui génère jusqu’à 1,6 milliard € de CA.

Pour choisir votre distributeur automatique vous devrez simplement commencer par déterminer les besoins et le nombre d’utilisateurs. Aujourd’hui plus que jamais, les produits proposés doivent s’adapter à la demande.

Un distributeur en fonction des demandes et du nombre d’utilisateurs

Le type et le nombre d’utilisateurs ciblés représentent donc un facteur déterminant dans le choix d’une vending machine ainsi que le type de produits à vendre. 

Bien entendu, un distributeur automatique pour une entreprise de 10 à 30 salariés ne sera pas le même qu’un appareil destiné aux lieux publics ou à l’effectif d’une grande société multinationale.


On distingue principalement 2 types d’appareils :

  • L’appareil de type freestanding :  généralement de petite taille, le distributeur automatique peut être posé sur un socle pour desservir une quarantaine d’utilisateurs au maximum. Il convient donc principalement aux TPE à la recherche d’une solution de restauration rapide, constituée par le café en premier lieu. Simple d’utilisation, cette machine nécessite seulement une alimentation électrique pour fonctionner, ainsi qu’une alimentation en eau supplémentaire pour le réservoir d’eau intégré.
  • L’appareil de type armoire : C’est un distributeur qui offre une large gamme de boissons chaudes et fraîches ainsi que de snacking (café, thé, soupe, eau minérale, hot-dog…). Assez encombrant, cet appareil doit être placé dans un plus grand espace et doit être directement relié au réseau d'eau courante. 

Comment bien choisir votre distributeur automatique ?

C’est la première question à se poser. Il existe tellement de variétés de DA que vous n’aurez que l’embarras du choix.

  • sandwichs froids ou chauds
  • boissons chaudes et soupes
  • fruits et légumes
  • distributeur de friandises en vrac
  • boissons fraîches et confiseries
  • jouets pour enfants
  • articles de plage ou piscine
  • articles de pharmacie
  • machines à café avec large sélection
  • produits frais (etc.

Par ailleurs, si vous ne distribuez dans votre machine que des produits frais, ou à l’inverse, uniquement des produits ne nécessitant pas de réfrigération, rien ne vous empêche de faire une offre plus variée : confiseries, jouets et eau tempérée, etc.

Le choix des marchandises est essentiel. N’hésitez pas à faire un sondage ou faire circuler un questionnaire parmi les personnes qui fréquentent vos locaux ou votre établissement par exemple.

Généralement, un bon profil de la clientèle vous aidera à déterminer les produits à proposer.

Nous vous présentons ci-dessous quelques types de machines avec leurs principaux avantages et limites afin de déterminer ce qui convient le mieux à vos besoins.

Le distributeur de friandises en vrac

Ces machines fournissent tout simplement des friandises de type M&Ms, fraises Tagada, pastilles Vichy ou encore Koala. Elles peuvent également proposer des petits stickers ou des goodies dans leur globe transparent. Idéal si vous êtes nouveau dans la distribution automatique, ce type d’appareil pourrait se révéler rentable pour votre activité. En effet, les dépenses initiales ne sont pas trop élevées, sachant que 150 à 500 euros suffisent pour acheter une première machine.

De plus, les marchandises que vous allez vendre offrent de très bonnes marges bénéficiaires : vous pourriez payer seulement 50 centimes pour un sachet M&Ms dans une boutique en ligne, et un client paiera 1 euro pour acheter ce même sachet dans votre distributeur.

Quelques mois d’activités suffiront donc pour récupérer votre investissement initial à condition que vous utilisiez une bonne quantité de machines que vous placerez de manière judicieuse.

Cependant, les distributeurs automatiques de friandises ne marchent que dans certains endroits. Que ce soit à l’entrée d’un parc, à proximité d’une école ou d’un tout autre espace public fréquenté, les vending machine à friandises peuvent vous rapporter considérablement. Seulement, vous devez les regrouper dans un même espace pour réduire les dépenses de logistique (réapprovisionnement, alimentation électrique…).

NOS ASTUCES

Les distributeurs de friandises ne vont bien fonctionner que dans des endroits bien choisis. N’hésitez pas à négocier avec les gestionnaires de parcs et d’endroits publics très fréquentés pour maximiser vos bénéfices.

Le distributeur de boissons et de collations

C’est souvent à ce type de machine que l’on pense lorsqu’on parle de distributeur automatique. En effet, on le voit presque partout : centres commerciaux, entreprises, autoroute, parc, zone de parking… Déjà, le prix d’achat des marchandises est plus élevé que celui des friandises.

Au lieu de gagner 20 centimes sur chaque article acheté, vous pouvez gagner plus d’un euro. Vous n’avez donc pas besoin d’utiliser autant de machines si vous voulez réaliser un profit raisonnable. 

De plus, ces machines sont lourdes, ce qui les rend difficiles à voler mais, en revanche, assez encombrantes pour être transportées d’un endroit à l’autre. Toutefois, si vous arrivez à dénicher un emplacement viable pour un tel appareil, vos bénéfices potentiels n’en seront que meilleurs. En revanche, ces machines coûtent plus cher que les distributeurs de friandises ou de boissons chaudes, et vous devrez donc dépenser entre 1500 et 8500 euros par machine. De plus, il est préférable de grouper les appareils dans un endroit sécurisé afin qu’ils ne soient pas exposés aux actes de vols ou de vandalisme.

machine à café dans un bureau

Un distributeur en entreprise pour servir les visiteurs

C’est un critère à ne pas négliger si vous voulez installer un distributeur automatique dans une entreprise. En effet, votre appareil aura à servir non seulement le personnel salarié, mais aussi les visiteurs des locaux professionnels. Pour déterminer la capacité idéale de votre machine, il vous suffit d’ajouter le nombre de visiteurs journaliers au nombre de salariés de l’entreprise qui constituera donc l’étendue globale de votre cible.

Concernant le type de distributeur à installer, procédez de même qu’avec le choix de l’appareil adapté à vos salariés. Toutefois, tenez compte aussi de l’activité de votre entreprise pour déterminer la nature de marchandises idéale pour vos visiteurs.

En effet, une entreprise de puériculture ou de loisirs, fréquentée par les plus jeunes, gagnera plus en installant un distributeur de friandises qu’une simple fontaine à eau.

Il est interdit de proposer dans vos distributeurs :

  • Des produits alcoolisés
  • Des cigarettes/tabac/matériel à vapoter
  • Des confiseries et snacks dans les écoles
  • Et tous les autres produits dont la commercialisation est sujette à des autorisations ou licences particulières.

Où installer son distributeur automatique ?

Le distributeur automatique est un moyen pratique et très efficace de faire tenir sa source de revenus dans une « boutique » qui fonctionne sans personnel, 24 heures sur 24, et qui occupe l’espace d’un gros réfrigérateur ! 

L’emplacement est la pierre angulaire pour de meilleurs profits dans la distribution automatique. Ces appareils sont autonomes et peuvent faire l’objet d’actes de vol et de vandalisme. Assurez-vous donc de trouver un emplacement sécurisé pour éviter toute mauvaise surprise.

Indépendamment du secteur que vous aurez choisi, il faut aussi que les utilisateurs aient besoin des marchandises que vous stockez dans les machines. Vous devrez donc proposer une gamme de denrées différente pour attirer un segment particulier de clientèle.

Où mettre un distributeur automatique ? Un distributeur automatique s'installe assurément dans un endroit passant ou un lieu où les gens se rencontrent. Cet endroit doit être suffisamment sécurisé et stratégique. Il doit être en cohérence avec les produits proposés en distribution.

À condition de bien le positionner :

Dans un endroit passant 

Pour que le distributeur marche, il vous faut des utilisateurs ! Vous auriez donc tort de le placer dans un recoin sombre où personne ne va jamais.


Choisissez un lieu de passage, de rencontre, ou aménagé avec des sièges par exemple. En face d’un ascenseur, ou dans un hall d’entrée. 


Pensez que ce qui attire les utilisateurs en premier est la proximité, il faut que le distributeur soit à portée de leur vue pour qu’ils s’en servent.

Dans un endroit sécurisé

Le recours à un DA suppose la manipulation d’argent (pièces, billets ou carte de crédit). Personne n’aime devoir sortir son portefeuille dans un endroit sombre et peu sécurisant.


Prévoyez de le mettre vers une source d’éclairage, dans un lieu « ouvert » où le client ne se sente pas « coincé ». En particulier la nuit.

Dans un endroit stratégique, en rapport avec les produits proposés

Évidemment une cafeteria ou salle de pause sera toute désignée pour une machine à café. De même, vos articles de piscine par exemple (lunettes, bonnets) seront mieux vendus proche du vestiaire.


Si vous vendez des produits sanitaires, les toilettes seront un bon emplacement. Évitez de vendre des produits alimentaires dans des endroits insalubres, ou les gens n’auront pas forcément envie de consommer : comme déballer un sandwich proche d’une bouche d’égout ou d’un local à poubelles.


Si vous gérez un parking, placer un distributeur proche des caisses de paiement est également stratégique : les gens auront déjà de la monnaie en main !

Distributeur en entreprise : à qui s’adresser ?

La distribution automatique est une activité qui semble intéressante pour de nombreux entrepreneurs. En effet, ces derniers pensent qu’ils n’auront qu’à acheter la machine, de la remplir au besoin et de percevoir les bénéfices. En fait, c’est un peu plus compliqué : il faut s’armer de patience et de tact pour pouvoir convaincre les clients potentiels de la crédibilité du prestataire.

Par ailleurs, en fonction de la taille des établissements que vous voulez cibler, vous aurez à parler à différents types d’interlocuteurs. 

Pour une entreprise de type TPE ou PME, il est possible d’intervenir directement auprès du dirigeant voire du CEO qui décidera alors des modes de gestion adaptés à son établissement.

En revanche, si vous souhaitez installer vos machines dans plusieurs établissements appartenant à un consortium ou un groupe multinational, l’idéal serait de contacter le comité social et économique (anciennement comité d'entreprise).

BON À SAVOIR

Notons que ce type de sociétés privilégie généralement les contrats de location de distributeurs automatiques. Dans ce cas, vous n’aurez plus la mainmise sur vos machines, car ce sera le CSE qui vous paiera un loyer en l’échange de la prestation. De ce fait, ce sera le comité d’entreprise qui récupérera les recettes générées par les machines, s’occupera de la gestion des approvisionnements et du contrat de maintenance.

Cette méthode de gestion est plus rentable et plus flexible pour les multinationales, car elle leur permet de fixer le budget de fonctionnement de la distribution et d’attribuer les recettes générées au budget d’activités sociales et culturelles.

Choisir un distributeur automatique pour entreprise : les pièges à éviter

Le secteur de la distribution automatique est très concurrentiel, avec des dizaines de prestataires qui se disputent la moitié du marché français.

Avant de négocier tout contrat de gestion ou contrat de maintenance, il est donc indispensable de faire jouer la concurrence, en déposant des demandes de devis à plusieurs opérateurs exerçant dans votre ville ou région. 

Pour cela, le montant du devis ne suffit pas à lui seul pour faire votre choix : vous devez également éviter quelques pièges et contraintes que vous tendront parfois les prestataires.

  • En premier lieu, vous devez penser à l’emplacement du distributeur automatique en tenant compte de la proximité du réseau d’eau. En effet, une telle machine nécessite un branchement d’eau qui, si inexistante, doit être mis en place par un plombier. Or, pour réaliser un maximum de profits, certains prestataires de distribution n’hésiteront pas à vous proposer ce service sans pour autant s’aligner aux normes de sécurité de l’installation.
  • Par ailleurs, le montant d’un devis peut également augmenter ou diminuer suivant certains critères qu’il convient de connaître. Par exemple, une clause de consommation minimum peut être avantageuse car peut réduire largement le prix d’acquisition.
  • À l’inverse, si votre prestataire vous conseille un volume de consommation trop élevé par rapport à vos besoins (consommation de vos salariés et visiteurs), vous pourrez être obligé de vous acquitter de la différence.
  • Enfin, certains prestataires n’hésiteront pas à proposer des services alléchants mais qui, finalement, ne répondent pas aux besoins et exigences de votre entreprise.

Distributeurs connectés et moyens de paiement

Les fabricants de distributeurs automatiques utilisent les technologies les plus intelligentes et les plus sophistiquées pour déployer des innovations qui séduisent à la fois les gestionnaires et les clients, tels que :


  • écrans tactiles
  • option commande vocale
  • vidéos publicitaires
  • distributeur connecté avec application smartphone
  • GPS des distributeurs
  • distributeurs reliés aux médias sociaux (Facebook, Twitter…)
  • paiement sans contact NFC
  • gestion de périphériques distants
  • etc.
  • Pour les gestionnaires de DA, la technologie « intelligente » de gestion du distributeur présente des avantages considérables :

    • voir en temps réel les achats et les stocks
    • alertes en cas de dysfonctionnement et maintenance prédictive
    • analyser les produits qui marchent le mieux

    Moyens de paiement acceptés

    Elle est ainsi lointaine, l’époque où on devait faire les fonds de poches de toute la famille pour trouver une pièce pour acheter une barre de chocolat au distributeur automatique avant de prendre le train !

    • Systèmes de paiement par pièces avec les monnayeurs : les machines acceptent généralement toutes les pièces et billets, avec ou sans sélection de types de pièces et billets acceptés. Certains monnayeurs rendent la monnaie, d’autre pas. Cette dernière option n’étant pas des plus incitatives à la consommation. Les monnayeurs présentent un risque supplémentaire de vol et de dégradation, et peuvent nécessiter de revenir régulièrement faire le fond de caisse. Ils supposent par ailleurs de faire du transport de fonds en espèces.
    • Systèmes de paiement par carte prépayée : certaines entreprises, clubs de sports, associations proposent des cartes (ou des clés) prépayées à leurs membres : une certaine somme correspondant à X boissons par exemple, est déposée sur le crédit de la carte ou de la clé, qui est décompté au fur et à mesure que l’utilisateur fait un achat à la machine.
    • Systèmes de paiement par carte bancaire : les utilisateurs peuvent utiliser leurs cartes de crédit pour payer (cartes magnétiques ou à puces) : Visa, Mastercard, American Express… Désormais le paiement sans contact est particulièrement plébiscité, surtout dès lors qu’il s’agit de petites sommes (moins de10 €).
    • Systèmes de paiement connectés : On commence à voir apparaître des distributeurs qui acceptent les paiements connectés, par PayPal, ou directement à l’aide d’un téléphone mobile.

    Les distributeurs automatiques qui acceptent les paiements électroniques ou la gestion à distance devront être reliés à Internet ou au terminal bancaire, via leur propre routeur.

    Choix du dispositif pour le paiement en monnaie

    L’acquisition d’un distributeur automatique représente un investissement important qui nécessite un minimum de préparatifs. Parmi les critères de choix d’un appareil, le mode de paiement constitue une décision qui influe directement sur les perspectives de rentabilité. Monnayeur-rendeur, monnayeur-accepteur… Comment choisir son mode de paiement en monnaie ?

    Les prestataires de distribution automatique proposent aujourd’hui un système monnayeur ainsi qu’un système prépayé. Si le distributeur monnayeur est courant dans les espaces publics où les utilisateurs disposent le plus souvent de pièces de monnaie, les systèmes prépayés ne seront généralement pas rentables que dans les entreprises.

    Lorsque vous allez choisir un distributeur automatique, même s’il s’agit d’une simple machine à café entreprise, vous devez toujours décider du système de paiement distributeur automatique adapté.

    Dans le cas des distributeurs monnayeurs, vous avez le choix entre quatre types de systèmes de paiement :

    • le monnayeur comparateur qui reconnaît un seul format de pièce
    • le monnayeur mécanique qui reconnaît quelques formats de pièces
    • le monnayeur électronique qui reconnaît les fausses pièces
    • le monnayeur électronique à reconnaissance visuelle qui analyse les caractéristiques physiques et magnétiques des pièces.

    En même temps, chacun de ces quatre systèmes peut être :

    • monnayeur-rendeur, qui rend la monnaie ;
    • et monnayeur-accepteur, qui ne rend pas la monnaie.

    Trouvez et comparez les fabricants de boisson fraîches, chaudes, café & snacking en 1 clic

    Le DA comme support de communication

    Un distributeur automatique n’est pas seulement un outil créateur de revenus, c’est également une amélioration des services que vous proposez aux utilisateurs qui fréquentent votre établissement, ainsi qu'un formidable outil de communication.

    Plusieurs paramètres entrent en jeu dans le succès d'un distributeur automatique : sa localisation, ses produits avec une qualité et des prix attractifs et son aspect visuel.

    Pour valoriser un DA, soigner son impact visuel et son attractivité, soignez son habillage. Des sociétés sont spécialisées dans l'habillage décoratif de distributeurs. Cet habillage peut être associé à une démarche de protection et de blindage.

    En tant que support de communication, vous pouvez personnaliser votre DA à votre image : photos, messages, publicités. Vous pouvez lui donner aussi bien un look « vintage » qu’un look artisanal pour mettre en valeur la qualité des produits que vous proposez.

    D’autant que, on le sait, les consommateurs sont de plus en plus en recherche de produits de qualité, même si c’est pour du simple snacking !

    Si vous proposez des produits fermiers ou des sandwichs faits maison, traduisez cette intention artisanale sur le look de votre distributeur ! Donnez-lui un petit côté rétro ou campagne. Cela ne manquera pas d’attirer l’œil en pleine ZAC !

    De plus, vous pouvez équiper votre DA d’un écran vidéo sur lequel défileront les promotions en cours sur vos produits et vos offres par exemple.

    Vous voulez souligner auprès de vos employés, clients et visiteurs votre politique de développement durable ?


    Proposez dans votre distributeur à café du café en grains, fraîchement moulu, en provenance du commerce équitable !


    Dans la même veine, vous pouvez proposer des emballages et gobelets en carton avec des spatules en bois par exemple, et une poubelle de tri sélectif à proximité !


    Toutes les études récentes confirment la tendance : les consommateurs veulent du rapide, mais du rapide de qualité avec une conscience environnementale.

    Réglementation des distributeurs automatiques

    En dehors des interdictions de vente que nous avons vues, les DA sont soumis à certaines obligations : normes de la machine, emplacement, étiquetage et composition des produits, respect des DLU et de la chaîne du froid, etc. Cela concerne à la fois l’équipement, les denrées et l’entretien du distributeur.

    L’ensemble de la réglementation est accessible pour les adhérents de la NAVSA (Chambre syndicale nationale de vente et services automatiques).

    Hygiène et sécurité

    La distribution automatique est sujette au règlement sanitaire prévu par l’article 24 de l’arrêté du 9 mai 1995 concernant l’hygiène des aliments remis directement au consommateur (ECOC9500071A).

    La distribution automatique est sujette au règlement sanitaire

    Déclarations préalables

    Les distributeurs automatiques de boissons fraîches conditionnées et mixtes font l’objet d’une déclaration auprès des services locaux des douanes.

    • Cela ne concerne pas les distributeurs de boissons chaudes.
    • Les distributeurs de denrées alimentaires périssables doivent faire l’objet d’une déclaration préalable et qui doit être faite auprès des services vétérinaires au maximum 1 mois après leur installation.
    • Le nom de la personne responsable ainsi que son adresse et son numéro de téléphone sont apposés de manière à être lisibles de l’extérieur de l’appareil, afin que les agents de contrôle sanitaire puissent la contacter en cas de besoin.

    Accessibilité

    Les DA placés dans un endroit public doivent être accessibles aux PMR (accès handicapé obligatoire), selon les normes prévues (rampe d’accès, hauteur des commandes…)

    Recyclage et gestion des dispositifs individuels

    Les gobelets et dispositifs individuels (spatule…) doivent être distribués de façon hygiénique et leur recyclage doit être prévu (pas de détritus sur la voie publique).

    Denrées

    Toutes les denrées alimentaires doivent être manipulées et stockées, à des températures limitant leur altération, en évitant toute détérioration et toute contamination susceptibles de les rendre impropres à la consommation.

    L'importance du Maintien de la chaîne du froid

    Certaines denrées alimentaires doivent être maintenues, jusqu’à leur remise au consommateur, à certaines températures.

    • + 4 °C maximum : denrées animales ou végétales cuites ou précuites, prêtes à l’emploi, non stables à température ambiante ; préparations froides non stables à base de denrées animales ; produits transformés non stables à base de viande ; abats, volailles, lapins ; découpes de viandes ; produits de la pêche ; préparations non stables à base de crème ou d’œuf ; lait cru, produits frais au lait cru ; fromages découpés ou râpés préemballés ; végétaux crus prédécoupés et leurs préparations ; jus de fruits ou de légumes crus de pH supérieur à 4,5 ; produits décongelés ; produits non stables en distributeur automatique…
    • La température doit être entre 0 et 2 °C pour les boissons fraîches.

    Choisir un prestataire local ou national ?

    Comme avec l’acquisition de tout autre appareil nécessitant un suivi régulier et une maintenance, il est généralement préférable d’opter pour un prestataire local. En effet, ce dernier dispose forcément de l’équipe suffisante dans votre ville pour intervenir dans les meilleurs délais pour toute éventuelle panne.

    Cependant, il peut être aussi intéressant de choisir une entreprise d’envergure nationale (voire internationale) de par sa notoriété et son professionnalisme. Seulement, il faut vous assurer que l’entreprise en question dispose d’une filiale compétente dans votre ville ou région, afin d’intervenir rapidement en cas de dysfonctionnement des appareils.

    Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander plus d’informations auprès des prestataires que vous aurez choisis pour vous aider dans votre quête.

    Matériel et entretien des distributeurs

    Le marquage CE garantit la conformité avec les exigences sécuritaires et sanitaires européennes. Ce marquage est obligatoire sur l’appareil.

    Les
    normes ISO 9001 et ISO 14001 garantissent la qualité des matériaux et services fournis par le fabricant, notamment en termes de consommation d’énergie et de développement durable.

    Attention aux allergies alimentaires

    Depuis quelques années, la gestion des risques allergiques alimentaires devient une préoccupation des gestionnaires de distributeurs alimentaires.

    La demande des consommateurs est de plus en plus forte pour une alimentation « sans gluten » (3,5 % des adultes et 8 % des enfants).

    Dans les DA aussi, une offre de produits sans allergènes se développe : sans gluten, sans lactose, sans arachides, sans viande…

    Si vous décidez d’emboîter le pas à cette tendance, sachez que pour des questions de sécurité alimentaire, les exigences de traçabilité des produits sont drastiques. Cette démarche est en effet assez contraignante.


    Toutefois, vous pouvez devenir partenaire de prestataires comme AllergoBox, une plateforme dédiée aux problèmes d’allergies alimentaires, qui multiplie les partenariats avec les marques et les distributeurs. La plateforme a déjà convaincu de grands noms de la distribution alimentaire.

    Il en va de même si vous voulez vous spécialiser avec un distributeur automatique de produits bio ou un distributeur automatique Vegan : assurez-vous de savoir ce que vous faites et d’être irréprochable. Vos consommateurs ne vous le pardonneraient pas.

    Les métiers du secteur : 

    • l’approvisionneur, qui se charge de l’alimentation continue des appareils en marchandises, en tenant compte des normes d’hygiène et de sécurité ;
    • le technicien de maintenance, qui intervient pour des missions ponctuelles ou régulières de dépannage et d’installation d’appareils ;
    • le responsable de l’exploitation, qui a pour principale mission de trouver des clients, de planifier l’exploitation des distributeurs automatiques et de gérer tous les volets liés au fonctionnement de l’activité (gestion du parc d’appareils et du portefeuille clients, logistique, approvisionnement, budget…) ;
    • le responsable technique, qui planifie l’intervention des techniciens de maintenance.
    métiers distributeurs automatiques

    Prix d'achat et rentabilité des distributeurs automatiques

    60 % des 637 000 DA sur le territoire français sont utilisés par des entreprises pour leurs employés. Les autres 40 % sont répartis dans les zones commerciales et de services.

    Le CA généré chaque année par les distributeurs automatiques en France est estimé à 2 milliards €.

    Type de DA

    Exemple de prix d’achat moyen

    Fontaine à café

    200 - 400 €

    DISTRIBUTEUR DE PIZZAS

    200 - 400 €

    Fontaine à eau

    200 - 400 €

    Distributeur automatique boissons fraîches

    2 000 à 5 000 €

    Distributeur automatique boissons chaudes

    2 000 à 6 000 €

    Distributeur de snacking

    3 000 à 10 000 €

    Distributeur de fruits

    3 000 à 10 000 €

    Distributeur mixte

    4 000 à 7 000 €

    Distributeur de pains

    5 000 à 7 000 €

    Coût de fonctionnement et maintenance des distributeurs

    C’est là que vous ferez toute la différence entre rentabilité et pertes, en fonction de votre investissement de départ, de votre coût de fonctionnement, et de la rentabilité finale. Si vous n’arrivez pas à équilibrer recettes et dépenses, le projet ne fonctionnera pas.

    La maintenance des distributeurs automatiques est un processus essentiel pour assurer la fiabilité et la sécurité des utilisateurs, le respect des réglementations et des normes, et bien entendu un retour sur investissement efficace.

    Pour quelques centaines d’euros chaque mois (300 à 700 €), de nombreuses sociétés proposent des contrats de maintenance.

    technicien de maintenance de distributeur automatique

    La maintenance englobe tous les frais de fonctionnement et d’entretien liés à :

    • propreté de l’appareil et du site
    • approvisionnement
    • fonds de caisse et systèmes de paiement
    • connexion au réseau
    • connexion électrique (protection contre les surtensions) et en eau
    • maintenance de l’unité de réfrigération
    • protection contre les dégradations
    • maintenance du mécanisme de distribution
    • mise à jour des offres et promotions
    • renouvellement/changement de l’appareil
    • frais de communication
    • personnel

    Votre budget de fonctionnement et maintenance sera bien entendu proportionnel au type de machine que vous choisirez, et à son utilisation (n’oubliez pas l’étude de marché DA avant de vous lancer).

    À moins de vous spécialiser dans la maintenance du froid et des systèmes de distribution automatique, vous devez confier cette tâche contraignante à un prestataire spécialisé dans les vending machines. C’est là qu’intervient alors le contrat de maintenance qui dépend généralement du mode de gestion que vous avez choisi (autogestion ou gestion totale).

    Rappel : les distributeurs automatiques nécessitent un entretien ainsi qu’une maintenance régulière pour rester en état de fonctionnement et subvenir aux exigences d’hygiène et de sécurité.

    Les contrats de maintenance sont aussi variés que les distributeurs automatiques eux-mêmes. Si les prestataires et les clients ont leurs préférences quant au choix du format et du contenu d’un contrat, il y a cependant quelques règles à respecter. Si vous avez choisi l’autogestion comme mode de gestion des distributeurs, le prestataire pourra vous proposer deux types de services de maintenance : le contrat de maintenance annuel et le support technique ponctuel.

    Le contrat de maintenance annuel

    C’est un contrat de maintenance au forfait annuel qui couvre toutes les interventions en cas de panne ainsi que toutes les pièces de rechange nécessaires : installation, nettoyage de l’intérieur des appareils, entretien courant et régulier, réparation en cas de panne…

    Le support technique ponctuel

    C’est un service de maintenance « à la demande » qui interviendra en cas de panne, avec des frais d’intervention et des pièces de rechange qui vous seront facturés si nécessaire.

    Important : Protection contre le vandalisme

    Le vol et le vandalisme des monnayeurs représentent un vrai risque. Face à cela, les opérateurs optent généralement pour l’installation d’un système d’alarme avec caméra, connectée ou non (100 à 200 €).


    Une cage de distributeur automatique sera plus efficace en termes de prévention, mais pourrait également nuire à vos ventes : le dispositif n’incite pas les gens à acheter des marchandises.


    Le prix est par ailleurs assez élevé (1500 € minimum). Ne privilégiez ce type de dispositif que si votre monnayeur est souvent utilisé et les marchandises vendues ont une valeur importante (électronique, téléphones…)

    Les types de gestions des distributeurs

    Le retour sur investissement de votre DA va dépendre essentiellement de l’investissement de départ et du mode de gestion que vous aurez choisi.

    Deux options : 

    1. Gestion totale ou dépôt gratuit

    Vous avez à disposition un distributeur gratuit, ne payez pas de frais de maintenance, mais n’encaissez aucune recette : les ventes vont directement à l’opérateur qui gère la totalité du processus.

    Zéro investissement, zéro frais, mais zéro revenu. C’est généralement le mode de gestion choisi par les TPE ou PME.

    2. Autogestion, en achat ou location (leasing)

    Soit vous achetez, soit vous faites une location-bail du distributeur automatique.

    Vous payez la maintenance et le coût de fonctionnement.

    Vous touchez une partie des recettes, selon le contrat de location qui vous unit à l’opérateur.

    Type de DA

    Exemple Prix pour une Location de distributeur automatique

    Fontaine à café

    100 €/mois

    Fontaine à eau

    200 - 400 €

    Distributeur boissons chaudes ou fraîches 30 tasses

    2 000 à 5 000 €

    Distributeur boissons chaudes ou fraîches 30-50 tasses

    2 000 à 6 000 €

    Distributeur boissons chaudes ou fraîches >50 tasses

    3 000 à 10 000 €

    Distributeur de friandises

    3 000 à 10 000 €

    Distributeur mixte

    150 à 350 €/mois

    Distributeur de pain

    30-40 €/mois

    Distributeur de pizza

    40-60 €/mois

    Ce mode de gestion coûte, en plus du prix de location, 10 à 30 % supplémentaire pour la maintenance et l’entretien.

    Achat ou location de DA ?

    Selon votre cas, que vous souhaitiez retirer des recettes de vente de votre DA ou non, vous aurez donc le choix d’un achat ou d’une location.

    La location est généralement préférable à l’achat pour une période de test. En effet, c’est la méthode la plus rentable qui permet une gestion budgétaire prévisible à travers des paiements mensuels fixes. Cependant, l’efficacité d’un tel choix est conditionnée par le type de gestions : le dépôt gratuit ou l’autogestion.

    L’exemple parfait serait une location de machine à café si vous avez de nombreux employés (> 50). Faites le test pendant 1 mois, si le test est concluant, vous pourrez envisager d’acheter. 

    Tandis que le dépôt gratuit ou la gestion totale conviendra plutôt aux entreprises qui veulent simplement offrir un service supplémentaire. Voici le récapitulatif des différents points à étudier.

    Achat 

    Location

    L’achat du distributeur passe en actif dans le bilan pour être amorti.


    Vous percevez l’intégralité des recettes

    Vous percevez une partie des recettes

    Vous êtes responsable de la maintenance.

    Le fournisseur du distributeur prend en charge toutes les tâches inhérentes au fonctionnement de l’appareil, mais vous les payez.

    Investissement de départ

    Pas d’investissement hors caution

    Pouvoir décisionnaire sur les tarifs de vente et les produits

    Pas ou peu de marge de décision sur les tarifs de vente et les produits

    Vous gérez les stocks

    Vous ne gérez pas les stocks

    En fin de vie, vous devrez recycler votre DA et le remplacer

    À la fin du contrat de location-bail, vous pourrez choisir un modèle plus récent

    Comment sécuriser un distributeur automatique ?

    Le vol et le vandalisme dans la distribution automatique représentent un vrai problème. Pour des entreprises ou des prestataires confrontés à des marges bénéficiaires déjà faibles, le vol et les actes de vandalisme pourraient entraîner la perte de revenus réalisés en un jour ou une semaine.

    Installer un système d’alarme

    Certes, les systèmes d’alarme pour distributeurs automatiques coûtent cher, ce qui amène les prestataires à négliger ce système de sécurité. Toutefois, à mesure que la technologie s’améliore, les prix baissent : il est tout à fait possible de trouver une alarme pas chère.

    Comptez entre 80 et 100 euros pour l’achat d’une alarme de milieu de gamme.

    Autocollants de sécurité

    Même si vous ne disposez pas d’un système d’alarme sur mesure pour sécuriser votre distributeur automatique, un simple autocollant lumineux et bien visible peut dissuader les voleurs. Il s'agit d'un sticker jaune ou orange, sur lequel seront imprimées des phrases d’avertissement.

    Une cage de distributeur automatique

    Il est vrai qu’une cage est l’allié infaillible pour sécuriser distributeur automatique et décourager le vol ou le vandalisme, mais elle peut également avoir un impact négatif sur les ventes.

    Cette protection n’incite pas les gens à acheter des marchandises et ne devrait être mise en place que dans des endroits accessibles au public ou aux salariés.

    Une caméra de sécurité

    C’est un autre outil de dissuasion et de surveillance pour sécuriser distributeur automatique. Vous aurez probablement besoin de l’autorisation du comité d’entreprise ou de sa direction pour installer un système de surveillance, car ce dernier doit être connecté au réseau électrique.

    Un blindage de l'appareil

    Un distributeur automatique équipé d'un blindage est munie de dispositifs qui décourage le vol. Des rails de guidage stabilisent la machine et l'ancrent au sol. Les façades sont bombées de façon à ne pas fournir de points d'accroche.

    Tendances et nouveautés

    Alimentation saine et offre nouvelle

    Produits sans gluten, snacking léger, 0 plastique, produits fermiers… De plus en plus d’entreprises adoptent les initiatives de mieux-être, et les services de vente s’y mettent aussi. Les consommateurs exigent une plus large gamme d’aliments et boissons, y compris des denrées moins riches en sucre, en calories et en matières grasses.

    En fait, plusieurs communes françaises ont établi leurs propres règlements qui consistent à ce qu’ils proposent une alimentation saine et équilibrée. Cette mesure se traduit par la mise en place de distributeurs automatiques de produits frais : fruits, des salades, des sandwichs et même des boissons nutritives.

    Les distributeurs automatiques situés dans les écoles, les gymnases et les centres hospitaliers devraient être approvisionnés en alimentation saine comme les barres nutritives, les croustilles végétariennes et les aliments faibles en matières grasses.

    Paiement sans contact

    Toujours dans l’esprit d’un  achat rapide, les consommateurs apprécient de plus en plus l’achat sans contact et l’évolution des technologies (distributeurs connectés, etc.).

    systèmes de paiement électroniques pour des distributeurs automatiques

    Au fil des ans, avec le développement des technologies de paiement, les utilisateurs peuvent désormais utiliser leurs cartes de crédit ou même leur téléphone pour payer. Cependant, bien avant la multiplication des cartes bancaires (cartes magnétiques ou à puces), c’est la technologie britannique Chip & Pin qui a équipé les distributeurs automatiques les plus récents.

    Distributeurs de produits électroniques

    Si les distributeurs alimentaires sont bien répandus, les distributeurs offrant de nouveaux produits sont à la fois appréciés pour leur aspect ludique, pratique et leur proximité.

    Ainsi on voit apparaître de plus en plus d’îlots de distributeurs : distributeur à pizza, distributeur à boisson, distributeur à fruits et légumes, distributeurs de jouets et livres, distributeurs de produits électroniques, distributeurs d’articles de toilette…

    C’est un critère à ne pas négliger si vous voulez installer un distributeur automatique dans une entreprise. En effet, votre appareil devra servir non seulement le personnel salarié, mais aussi les visiteurs des locaux professionnels.