La référence du distributeur automatique

Site spécialisé dans les distributeurs automatiques : guides, informations et prix

Que trouverez-vous distributeur automatique.pro ?

Que vous soyez agriculteur, patron d'un commerce ou élu d'un comité social et économique , nous vous donnons un maximum d'information  pour trouver simplement vos futurs distributeurs automatiques.

Le 1er guide complet pour bien choisir son distributeur automatique

Les salariés français dépensent chaque année plus de 5 milliards d’euros pour se restaurer pendant la pause-déjeuner de la mi-journée. Si la plupart apportent leur propre repas, se restaurent chez eux ou préfèrent se rendre à un restaurant à l’extérieur, un nombre croissant de travailleurs profitent aussi de la commodité des distributeurs automatiques. Par ailleurs, beaucoup de salariés ont aussi tendance à sauter leur pause-déjeuner. Non seulement c’est mauvais pour la santé, mais ce choix nuit également à leur productivité et à leur concentration.

Sans l’énergie apportée par le repas du midi, la plupart admettent qu’ils trouvent le reste de la journée particulièrement difficile à passer. Le distributeur automatique en entreprise constitue, entre autres, une bonne alternative pour la pause-déjeuner des travailleurs. C’est la raison pour laquelle, pour de nombreux espaces de travail, les distributeurs automatiques constituent une solution simple et rapide pour les employés qui recherchent une petite collation, quelle que soit l’heure de la journée.

Choisir un distributeur automatique

Rafraîchissements, collations, papeterie… Le distributeur automatique est l’élément fondamental qui garantit la satisfaction des salariés d’entreprises et du public. Allant de la simple machine à café au distributeur de consommables informatiques, en passant par la fontaine à eau, les distributeurs automatiques se diversifient en fonction des besoins des utilisateurs. Cliquez sur l'appareil souhaité pour en savoir plus :

Le distributeur automatique, retour sur une success story

Si vous ne le saviez pas déjà, un distributeur automatique est une machine qui distribue une large gamme de biens ou services en continu (24 h/24 et 7 j/7), en l’échange d’un paiement. Bonbons, chocolat, fruits, noix, boisson, café, thé et repas en conserve constituent autant de marchandises auxquelles l’utilisateur peut accéder en insérant une pièce de monnaie et en tapant le code du produit souhaité. Apparues pour la première fois dans le métro parisien à l’aube du 20ème siècle, ces machines ont parcouru un long chemin avant d’être aussi largement adoptées. Aujourd’hui, la commodité et l’accessibilité du distributeur de boisson ou de repas font de cet appareil l’outil simple et performant pour contrôler les dépenses internes de l’entreprise. Cependant, la mise en place de cet automate obéit à des règles strictes qu’il convient de respecter. Il est donc indispensable de bien se renseigner avant de choisir un fournisseur de distributeur automatique afin de s’assurer une rentabilité maximale.

Distributeur automatique : les types de paiement acceptés

Le saviez-vous ?

Sur les quelques 637 000 appareils disponibles dans l’Hexagone, plus de 60% sont utilisés par les entreprises qui demeurent donc le premier utilisateur du distributeur automatique.

Distributeur automatique : les types de paiement acceptés

L’invention des vending machines (le terme utilisé outre-Atlantique pour décrire le distributeur automatique) a considérablement simplifié le quotidien de nombreux salariés et visiteurs dont l’estomac a été rassasié grâce à la commodité de ces appareils. La plupart d’entre nous sont habitués à l’insertion de pièces de monnaie comme seule méthode de paiement automatique. Mais l’apparition de nouvelles technologies, telles que les cartes de crédit, le système NFC et les autres types de paiement sans contact, l’achat d’un produit sur un distributeur n’est plus limité aux pièces de monnaie. Mais pour bien comprendre l’évolution des distributeurs automatiques en matière de paiement, il nous faut revenir en arrière en retournant aux sources de la première vending machine.


L’ancêtre du distributeur automatique aurait été développé par Hero d’Alexandria, vers 215 avant J.-C, dans lequel une petite fente distribuait de l’eau bénite en l’échange de l’insertion de pièces. En 1615 en Angleterre, le tabac devient la première marchandise à être distribuée via des machines à jetons. Et toujours dans le même pays, en 1822, Richard Carlile a conçu le premier distributeur automatique de journaux, tandis que Simeon Denham a créé la machine à timbres automatique. Aux Etats-Unis, Pevical Everit a développé les premiers distributeurs automatiques de cartes postales, d’enveloppes et de papiers. Enfin, en 1895, la France inaugure sa propre vending machine à boissons qui distribuait de la bière, du vin et de l’alcool.


Les systèmes à pièces pour les monnayeurs


Depuis l’invention des distributeurs automatiques, on payait toujours avec des pièces de monnaie pour retirer la marchandise des machines. Avant l’avènement des systèmes prépayés, les distributeurs automatiques « monnayeurs » remplissaient les supermarchés, les aéroports, les gares, les parkings et autres espaces publics. Cependant, ils ne se sont pas fait accepter par les entreprises qui, elles, préfèrent les systèmes prépayés.


Par définition, le monnayeur est un distributeur automatique au fonctionnement simple : il distribue des denrées en l’échange de pièces ou parfois de billets. La machine utilise donc un système de tri qui attribue une valeur propre à chaque format de pièce. Pour cela, elle analyse différents aspects des pièces de monnaie : diamètre et épaisseur, poids et la conductivité électrique.

monnayeur comparateur

Selon la technologie de reconnaissance des pièces, on reconnaît aujourd’hui quatre types de monnayeurs :

  • le monnayeur comparateur (type de distributeur qui ne reconnaît qu’un seul format de pièce),
  • le monnayeur mécanique (deux-trois formats reconnus, système de tri de fausses pièces peu fiable),
  • le monnayeur électronique (jusqu’à six formats reconnus suivant les caractéristiques physiques et le magnétisme des pièces),
  • et le monnayeur électronique à identification visuelle de pièces de monnaie.

Bon à savoir

Chacun des distributeurs automatiques existants peut être « monnayeur-rendeur » (qui rend la monnaie)

ou « monnayeur-accepteur » (qui garde la monnaie).


Systèmes à pièces : quels avantages et inconvénients ?

Aux premiers siècles de leur existence, les distributeurs à systèmes de pièces ont toujours été connus pour leur fiabilité. Cet atout majeur leur vaut d’ailleurs de garnir les espaces publics très fréquentés, sachant que leurs utilisateurs ne sont pas équipés de systèmes de paiement mobiles ou sans contact. De même, les PME et TPE ont aussi tendance à privilégier ce type de distributeur automatique car leurs salariés ne disposent pas forcément de ressources pour se doter de moyens de paiement électroniques.

Cependant, à l’avènement du numérique et des nouveaux outils de paiement, on constate de plus en plus le déclin des monnayeurs qui :

  • ne sont plus adaptés aux employés d’entreprise (nécessité de disposer en permanence d’argent liquide) ;
  • nécessitent une meilleure gestion des recettes du distributeur (comptage des pièces, retrait régulier des recettes…) ;
  • constituent parfois la cible de vols voire d’actes de saccage.

En bref : Le distributeur automatique dit « monnayeur » est un excellent outil de distribution dans les lieux publics dont les occupants ou passants ne disposent pas de moyens de paiement immatériels.


Les systèmes de paiement électroniques

systèmes de paiement électroniques pour des distributeurs automatiques

Au fil des ans, avec le développement des technologies de paiement par cartes ou par mobiles, les utilisateurs d’un distributeur automatique peuvent désormais utiliser leurs cartes de crédit ou leurs terminaux pour payer. Mais bien avant la multiplication des cartes bancaires (cartes magnétiques ou à puces), c’est la technologie britannique Chip & Pin qui a équipé les distributeurs automatiques les plus récents. Cependant, ce système est souvent décrié pour leur peu de fiabilité en matière de maintenance (composants perméables aux intrusions), provoquant des défaillances du distributeur et nécessitant des adresses MAC pour la sécurisation. Heureusement, l’Europe a initié la mise en place de méthodes de paiement sans contact en recourant à la technologie NFC et en sollicitant de partenaires aussi importants que Visa (payWave), MasterCard (Tap & Go), Interac (Flash) et Apple (Apple Pay via iPhone).

Dans ce sens, la startup innovante SAP développe actuellement un logiciel de distributeurs automatiques novateur qui exploite les avantages du Near Field Communication (NFC). Sur le créneau des machines à sous intelligentes, l’entreprise utilise les plateformes SAP HANA Big Data et SAP HANA Cloud pour permettre aux utilisateurs d’acheter des produits, puis de lier ces achats à leur profil de réseaux sociaux. Ce transfert d’infos permet aux opérateurs de distributeurs de mieux comprendre les préférences de leurs clients, ce qui permet de réagir aux évolutions du marché et de gérer plus efficacement les vending machines.

Bon à savoir

Le fonctionnement du paiement via NFC est tout simple : il suffit de rapprocher votre téléphone NFC contre le distributeur automatique qui répondra en affichant les informations vous concernant sur l’écran tactile de l’appareil. Vous pourrez alors payer en sélectionnant une valeur monétaire prédéfinie et ainsi mieux personnaliser votre expérience d’achat.

Systèmes électroniques : quels avantages ?

Systèmes électroniques : quels avantages ?

Les atouts du paiement sans contact sont nombreux. L’utilisation du NFC dans les distributeurs automatiques offre aux entreprises la possibilité de gérer les tableaux de bord des achats, ainsi que consulter un reporting détaillé sur les meilleures ventes et les produits qui ne se vendent pas.


Ce suivi en temps réel de la distribution permet au marchand de mesurer les performances des ventes et de répondre à l’état des stocks. De plus, les distributeurs automatiques, désormais « intelligents », disposeront d’une capacité de maintenance « prédictive ». Ils peuvent prévoir eux-mêmes des temps d’arrêt en fonction de la disponibilité des produits et générer automatiquement des tickets de service.

Distributeur automatique : les secteurs caractéristiques

Les nouvelles technologies ont considérablement accéléré la transformation de multiples industries, dont celle des distributeurs automatiques. Les vending machines, telles qu’on les connaît, constituent un moyen pratique et pas cher de réduire le contenu d’une boutique entière dans une source de revenue de la taille d’un réfrigérateur. Mais si le distributeur automatique de boisson se limite jusqu’à maintenant à la fourniture de petites marchandises en contrepartie de pièces de monnaie, l’industrie elle-même a connu des changements au cours des dernières années.


Aujourd’hui, elle utilise les technologies les plus intelligentes et les plus sophistiquées pour déployer des innovations aussi variées que les écrans tactiles, le paiement sans contact NFC ou encore la gestion de périphériques distants. Cette grande innovation permet ainsi au distributeur automatique alimentaire de s’adapter aux exigences de plus en plus pointues des opérateurs, des utilisateurs et des entreprises. Nous avons mentionné au début qu’en France, l’on dénombre au moins 630 000 appareils dont la majorité est installée dans les entreprises. Mais qu’en est-il du reste ?


Abribus, gares, aéroports… Autant d’endroits qui sont éligibles à l’installation d’un distributeur de boisson automatique, d’un distributeur café ou encore distributeur automatique alimentaire. Dans cette section du dossier, nous allons donc décortiquer un à un les endroits qui se révèlent idéals pour la mise en place d’un appareil distributeur automatique.


Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a pas de formule précise pour trouver l’emplacement idéal pour un distributeur de boisson ou un distributeur automatique alimentaire. Cependant, la règle veut qu’on place l’appareil dans un endroit où les utilisateurs en ont le plus besoin. Ainsi, quels que soient le gestionnaire ou l’espace qui accueillera le distributeur, l’appareil doit être placé dans un lieu très fréquenté pour générer un taux de rentabilité optimal.

Distributeur automatique : les secteurs caractéristiques


Les bureaux d’entreprises ou de collectivités

Bureaux et autres lieux de travail (usines, entrepôts et magasins) constituent un territoire privilégié pour les opérateurs de distributeurs automatiques. En effet, en milieux professionnels, la présence d’un distributeur nourriture, d’un distributeur automatique café voire d’un simple distributeur de fruits, constitue déjà en soi une source de productivité car elle réduit les sauts de repas des salariés. De plus, une simple machine à boisson, installée dans un coin des locaux de travail, favorise souvent la convivialité entre les employés d’une entreprise, lesquels se réuniront aussi souvent que possible autour de l’appareil pour discuter de leurs tâches respectives. En effet, un appareil offrant un bon café, des boissons chaudes et des collations de qualité devient très vite un repère immanquable ainsi qu’un espace de créativité et de repos pour l’équipe de l’entreprise.


Distributeur de café et autre distributeur de boissons chaudes, collations, sodas… Vous n’aurez aucune difficulté pour choisir les denrées pertinentes pour alimenter le distributeur automatique.


Et puisque l’espace disponible dans les bureaux est souvent limité et que les volumes habitables restreints, un opérateur de distributeur automatique pourra choisir le set d’appareils adapté pour optimiser les lieux. De même, le professionnel pourra prendre en charge la gestion des stocks et de l’inventaire pour optimiser l’approvisionnement des produits qui se vendent.


Nos astuces

Les distributeurs automatiques sont généralement parfaits dans les bureaux qui comptent plus de 75 salariés. Pour une entreprise dont l’effectif est inférieur à ce seuil, il faudra peut-être limiter l’approvisionnement en denrées susceptibles d’être périmées. N’hésitez pas à stocker plus de sodas que de pizzas pour éviter tout risque d’avarie.


En industries

On sait tous que les distributeurs automatiques sont l’allié incontournable pour donner accès à des denrées alimentaires, à des billets de banque… Mais pas que ! La récente multiplication des appareils de distribution industriels a bouleversé le concept de distributeur automatique. Aujourd’hui, les distributeurs automatiques constituent un outil interne pour réduire les coûts de développement de produits. Mais comment ça marche ? Ces nouveaux appareils permettent d’accéder à des matériaux et fournitures industrielles utilisés par les travailleurs, que ce soit dans une usine, une manufacture, un entrepôt ou un dépôt. Ces derniers n’auront donc pas à payer le prix des articles mais doivent utiliser leur badge pour accéder au rayon souhaité. La machine sert donc de dispositif de suivi qui met automatiquement à jour les données d’inventaire et, plus important encore, permet de responsabiliser tous les employés.


Quel avantage, demanderiez-vous ? Un distributeur industriel fournit un accès rapide aux fournitures industrielles au bon moment, ce qui permet une répartition plus rapide des fournitures, un suivi en temps réel et une meilleure responsabilisation de la main-d’œuvre. Vous comprendrez donc que les ouvriers n’auront plus besoin de se rendre à un entrepôt spécifique pour recevoir les fournitures dont ils ont besoin pour réaliser une tâche particulière.


distributeurs automatiques industriels

La machine se trouve là où les matériaux sont nécessaires, et elle contient tout ce qui est nécessaire pour tout le travail. Seulement, le gestionnaire du distributeur automatique devra contrôler toutes les données recueillies par l’appareil afin de connaître la quantité de matériaux retirés des stocks, à quel moment et par quel employé. Au cas où les données recueillies ne correspondent pas à la planification, l’entreprise pourra recourir à des investigations documentées.

Du côté budget, les machines de distribution industrielles génèrent des économies significatives à travers plusieurs volets :

  • elles limitent les ressources engagées dans l’inventaire des matériaux et ouvriers,
  • elles éliminent la paperasserie,
  • elles réduisent les coûts d’inventaire de 20 à 50%.

Un autre avantage des distributeurs automatiques industriels, c’est qu’ils s’adaptent facilement à toutes les industries existantes : fabrication de produits, aérospatiale, services informatiques, ingénierie et R&D, etc.


Les structures de santé

distributeur automatique pour hopitaux

Une opportunité de revenu encore négligée par de nombreux hôpitaux et professionnels de santé est la distribution automatique. Allant des simples distributeurs automatiques aux grands kiosques, ces systèmes dépourvus de personnel génèrent un revenu non négligeable dans les recoins improductifs de l’installation sanitaire. Alimenter ces distributeurs automatiques en denrées saines et nutritives permet même de répondre à la satisfaction des patients. Que ce soit dans les hôpitaux, les cliniques ou les cabinets médicaux indépendants, le distributeur automatique de boisson et d’aliments peut générer des ROI importants pour toute organisation sanitaire.


Les structures éducatives

Dans les années 1950 a été mis en place le premier distributeur automatique d’école. Et il n’est pas étonnant que de plus en plus d’écoles, de collèges et d’universités s’équipent de ces machines qui distribuent, entre autres, friandises, café, soupe, fruits, papeterie voire préservatif distributeur. Proposer des friandises et soupes aux élèves, étudiants et personnel d’établissement est une bonne idée, mais cette initiative a aussi ses défauts, surtout sans respecter les obligations légales.  

Les avantages de l’installation d’un distributeur automatique à l’école :

  • une source de revenus rentable pour l’établissement,
  • des repas, collations et autres marchandises à la portée de tous les étudiants, car accessibles directement dans l’enceinte de l’établissement

Les installations de loisirs

De plus en plus de parcs publics, privés et semi-publics sont équipés de distributeurs automatiques. En effet, avoir ses collations et boissons préférées à portée est un facteur important qui s’ajoute à la beauté du parc. Les enfants et parents n’auront plus besoin de s’aventurer à l’extérieur de l’enceinte juste pour acheter une bouteille d’eau, un sandwich ou un hot dog. Pour les parents, l’endroit idéal pour installer un distributeur snack ou un distributeur automatique de boisson serait à proximité de l’aire de jeux. Ainsi, plus besoin de trimballer un sac de nourritures pour faire plaisir à ses enfants !


Les lieux publics

distributeur automatique lieux publics

Certes, l’investissement dans les distributeurs automatiques ne s’adresse pas à ceux qui cherchent à faire fortune du jour au lendemain. Mais ils se révèlent plus ou moins fiables pour offrir un revenu suffisant pour les collectivités et les représentants locaux de l’administration.

Cependant, comme pour tout autre commerce, optimiser les revenus générés par les ventes de distributeurs nécessite une planification que les chefs de collectivités devront assumer. Par ailleurs, dans les milieux de l’administration et des collectivités, les endroits qui peuvent accueillir un distributeur automatique ne manquent pas :

  • salles d’attente,
  • bureaux,
  • crèches collectives,
  • parcs publics,
  • installations de loisirs ou de sport gérées par les collectivités…

Les gares et transports publics

Les distributeurs automatiques jouent un rôle essentiel dans les transports publics français. A la fermeture des restaurants et boutiques, le distributeur automatique est souvent le seul allié pour les voyageurs fatigués et affamés. Disponibles 24/7, ces appareils doivent donc fournir tout ce dont les utilisateurs ont besoin, allant des denrées alimentaires aux produits cosmétiques, en passant par les gadgets électroniques. Gares, métros et aéroports sont autant d’endroits très fréquentés qui, dans l’idéal, proposeront des machines distributrices innovantes pour répondre aux besoins croissants des voyageurs.


Les distributeurs automatiques dans les commerces

De plus en plus de commerçants s’éloignent du concept traditionnel de magasins physiques pour se tourner vers d’autres moyens créatifs pour la distribution de leurs produits. Parmi les nombreuses méthodes gagnantes se trouve le distributeur automatique. Bien entendu, tous les types de commerces ne seront pas capables de recourir à cette technique, mais les détaillants sont les mieux placés pour utiliser ces nouveaux outils de vente. Appareils électroniques, boissons, produits cosmétiques, vêtements, collations… Autant de marchandises qui pourront attirer rapidement et efficacement vos clients. Tant que vous choisissez un distributeur automatique boisson ou alimentaire adapté à votre activité, ce serait certainement un moyen fiable pour économiser sur votre budget de fonctionnement et pour augmenter votre marge de bénéfices.


Bon à savoir

Les distributeurs automatiques fonctionnent bien dans les boutiques, magasins et épiceries, mais pas que ! Les professionnels garagistes, coiffeurs peuvent également tirer parti des avantages du distributeur en donnant accès aux pièces mises en vente ainsi qu’aux produits cosmétiques.

​​​Les centres de remise en forme

Etre en meilleure forme requiert non seulement de l’exercice physique mais aussi une alimentation saine. C’est à ce défi que répondent de nombreux centres de fitness modernes en offrant une gamme de collations et de boissons à leurs clients. Et cette méthode de vente ne se limite pas seulement aux centres de remise en forme et aux gymnases : elle peut aussi générer un second revenu pour les centres équestres, les clubs de sport…


Les distributeurs automatiques et l’hôtellerie

distributeurs automatiques et l’hôtellerie

Les commerces et centres de fitness ne sont plus les seuls à tirer parti des avantages des machines distributrices, car les hôtels s’y mettent aussi depuis quelques années. En effet, les voyageurs apportent rarement assez de nourriture dans leur sac à dos.

C’est pourquoi les halls d’hôtels et de motels devraient proposer des distributeurs automatiques à leurs clients. Outre une machine à café hôtel, ces machines peuvent contenir non seulement des boissons et des collations, mais aussi des produits de toilette et des articles cosmétiques.


Les bars et restaurants

Ces lieux de restauration et de détente sont bien l’endroit élu pour installer un distributeur automatique. Déjà à la fin du 19ème siècle, les premiers automates ont été mis en place en Allemagne pour servir des repas sans l’intervention du personnel des établissements. Ils se sont rapidement répandus en Europe et outre-Atlantique. Cependant, si la tendance des automates restaurateurs s’est peu à peu éteinte au début du 20ème siècle, ce n’est pas le cas au Japon. En effet,  l’Empire du soleil levant regorge de distributeurs automatiques auprès desquels les clients achètent leurs billets avant de prendre place.


Les distributeurs automatiques dans les banques

S’il y a un secteur historique qui a implémenté les vending machines, c’est bien l’industrie bancaire. Avec les guichets automatiques bancaires, les banques permettent à leurs clients d’effectuer des transactions de base sans l’aide de leur personnel.

En fait, il existe deux types de distributeurs automatiques de billets :

  1. le distributeur billet qui permet de seulement tirer de l’argent et de recevoir un ticket de compte,
  2. le distributeur complexe qui accepte les dépôts. 

Si autrefois, les distributeurs automatiques bancaires étaient limités aux établissements financiers, sachez qu’il est aussi possible d’en installer dans tout autre endroit, que ce soit dans un centre commercial, dans un centre d’affaires ou dans des bureaux d’entreprises.


Distributeur automatique : quelles normes et réglementations à suivre 

En France, la fabrication, l’installation et l’utilisation d’un distributeur automatique sont constamment soumises à une réglementation stricte.


Le fabricant et l’opérateur d’un tel appareil doivent donc répondre à de nombreuses contraintes réglementaires auxquelles s’ajoutent, tout naturellement, les exigences des utilisateurs finaux.

Distributeur automatique : quelles normes et réglementations à suivre

Outre les normes ISO 9001 et 14001 qui associent la qualité et la sécurité des équipements avec le respect de l’environnement, les fabricants et opérateurs doivent aussi répondre aux normes de consommation d’énergie de leurs appareils. Enfin, en plus de la présence d’une plaque de certification CE sur les équipements, il convient également de prêter attention aux règlements suivants, qui s’appliquent sur le territoire français :

  • interdiction de distribuer des boissons alcoolisées
  • interdiction de distribuer du tabac, sauf dans certains cas de cantines professionnelles
  • dans les milieux scolaires, interdiction d’installer un distributeur automatique payant et utilisable par les élèves

Location de distributeur automatique ?

Bien des gens trouvent qu’en matière de distributeur automatique, la location est généralement préférable à l’achat. En effet, c’est la méthode la plus rentable qui permet une gestion budgétaire prévisible à travers des paiements mensuels fixes. Cependant, l’efficacité d’un tel choix est conditionnée par le type de gestion des distributeurs : le dépôt gratuit ou l’autogestion.

Les métiers autour du marché des distributeurs automatiques

Avec plus de 2 milliards d’euros de CA générés, la distribution automatique est un marché porteur en France. Le secteur de la distribution automatique réunit différents métiers, à savoir :

  • l’approvisionneur, qui se charge de l’alimentation continue des appareils en marchandises, en tenant compte des normes d’hygiène et de sécurité ;
  • le technicien de maintenance, qui intervient pour des missions ponctuelles ou régulières de dépannage et d’installation d’appareils ;
  • le responsable de l’exploitation, qui a pour principale mission de trouver des clients, de planifier l’exploitation des distributeurs automatiques et de gérer tous les volets liés au fonctionnement de l’activité (gestion du parc d’appareils et du portefeuille clients, logistique, approvisionnement, budget…) ;
  • le responsable technique, qui planifie l’intervention des techniciens de maintenance.
technicien de maintenance

Achat d'un distributeur automatique

Aujourd’hui, un distributeur automatique, ce n’est plus cette simple colonne de la taille d’un réfrigérateur, qui distribue des friandises en contrepartie de pièces de monnaie. C’est devenu une véritable machine intelligente qui fournit des biens et services, allant de la vente d’appareils électroniques à l’offre de renseignements.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas difficile d’acheter un distributeur automatique, mais il n’est pas évident de trouver celui qui est fiable et pas cher.


Mais avant tout, pourquoi choisir d’acheter plutôt que de louer ? Quel est le prix d'un distributeur automatique ?


L’un des plus grands avantages de l’achat, c’est bien sûr le faible coût de démarrage de l’activité. En effet, vous aurez à payer aussi peu que 1000 à 4000 euros par machine (hormis l’achat des marchandises) pour commencer votre activité. De plus, les possibilités de franchise facilitent l’achat des produits qui alimenteront en permanence vos appareils.


Côté fournisseurs d’appareils, dans l’Hexagone, vous trouverez une centaine d’opérateurs qui vendent des équipements neufs ou d’occasion.


La maintenance d’un distributeur automatique

maintenance des distributeurs automatiques est un processus continu

La maintenance des distributeurs automatiques est un processus continu qui reste essentiel pour assurer la fiabilité et la sécurité des utilisateurs, tout en garantissant un ROI optimal tout au long du fonctionnement des appareils.


Pour quelques centaines d’euros mensuels, de nombreuses sociétés françaises proposent des contrats de maintenance qui dépendent du mode de gestion choisi (autogestion ou dépôt gratuit). Garant de la qualité des produits et de l’hygiène, ce contrat de maintenance devra s’articuler autour de 5 volets de composants de la machine :

  • l’unité de réfrigération,
  • l’unité de tri des pièces (dans le cas d’un monnayeur),
  • la protection contre les surtensions et les actes de vol ou vandalisme,
  • le réservoir de pièces de monnaie,
  • le mécanisme d’acheminement des articles.

La distribution automatique est un outil qui répond aux exigences croissantes des entreprises. Heureusement, l’offre est multiple et diverse, et tous les profils de demandeurs peuvent déposer leur requête auprès des fournisseurs d’appareils : comité social et économique, comité d’entreprise, dirigeant, comptable, assistants de directeur... Cependant, il est recommandé de faire jouer la concurrence et donc de demander des devis à plusieurs fournisseurs localisés sur sa zone géographique et demander de nombreux éléments : Montant de la prestation, emplacement du distributeur, fiscalité et taxe, normes de sécurité… 


La gestion et la maintenance des machines

Comme nous venions de le mentionner précédemment, la maintenance des appareils de distribution automatique dépend en grande partie du mode de gestion choisi lors de l’acquisition des machines. Pour bien choisir la méthode gagnante, découvrez ci-dessous les avantages et inconvénients de chaque mode de gestion.


Dans le dépôt gratuit ou la gestion totale (idéalement pour PME et grandes entreprises) :

  • le fournisseur du distributeur prend en charge toutes les tâches inhérentes au fonctionnement de l’appareil (installation, approvisionnement, établissement des prix, maintenance, réparations) ;
  • le fournisseur perçoit toutes les recettes générées par le distributeur automatique ;
  • vous n’avez pas d’investissement à faire (gain de temps, aucun risque financier) ;
  • vous ne percevez rien du distributeur ;
  • vous n’avez aucun pouvoir de décision sur le choix des marchandises (à moins de négocier).

Dans l’autogestion (pour les TPE) :

  • hormis l’installation, c’est vous qui vous occupez du fonctionnement du distributeur automatique (établissement des prix, approvisionnement, maintenance, pannes éventuelles) ;
  • vous percevez la totalité des bénéfices ;
  • vous décidez des types de marchandises à distribuer ;
  • vous devez consacrer un personnel dédié à la surveillance de la machine ;
  • risque financier lié à la gestion des stocks (sur-approvisionnement, avarie…) et au fonctionnement de l’appareil (pannes éventuelles).

Des informations sur le marché

Largement prisée dans les sphères entrepreneuriales et dans les endroits publics (transports, établissements publics), la distribution automatique a un bel avenir devant lui. Totalisant un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards d’euros dans l’Hexagone, elle achemine quotidiennement plus de 15 millions de boissons et plus d’un million de denrées alimentaires à destination des utilisateurs finaux, qui en sont les principaux consommateurs.


Sur ce secteur prometteur, on compte environ 1250 gestionnaires dont la majorité est indépendante (36% des indépendants, 30% des groupes de gestion, 26% des groupements, 5% des sociétés de restauration et 3% des full-services industriels).

Infographie distributeur automatique

Source : vendingparis.com


Les tendances sur le marché de la distribution automatique

Les distributeurs automatiques traditionnels constituent une solution pratique et économique pour acheter des boissons et produits alimentaires. Mais au fur et à mesure de l’innovation et de l’évolution des goûts, les utilisateurs se montrent de plus en plus exigeants vis-à-vis de ces machines. Heureusement, les acteurs de l’industrie sont à la hauteur de ces besoins, puisque les distributeurs automatiques sont désormais capables de suivre en temps réel l’évolution des consommateurs.

  • L’alimentation saine : aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises adoptent les initiatives de mieux-être, et les services de vente s’y mettent aussi. Les consommateurs exigent une plus large gamme d’aliments et boissons, y compris les denrées moins riches en sucre, en calories et en matières grasses. En fait, plusieurs communes françaises ont établi leurs propres règlements qui consistent à ce que les distributeurs automatiques proposent une alimentation saine et équilibrée. Cette mesure se traduit par la mise en place de distributeurs automatiques de verre réfrigérés qui fournissent des fruits frais, des salades, des sandwichs frais et même des boissons nutritives.
  • Le paiement sans contact : pour que les installations de vente répondent mieux à la demande, elles doivent également s’aligner à l’évolution des technologies. Les tendances les plus notables de la distribution intelligente s’articulent autour du paiement sans contact et du tracking de l’inventaire. A mesure qu’elle s’éloigne du concept traditionnel de « monnayeur », la distribution automatique a adopté la possibilité de payer par carte de crédit ou de débit ainsi que le paiement par « e-wallet » (Apple Pay, Samsung Pay, Paypal…). Au fil du temps, les installations de DA ont élargi leur clientèle en adoptant tout simplement d’autres modes de paiement. Par ailleurs, de plus en plus de fabricants avouent tirer parti de la technologie NFC pour faciliter le paiement auprès des distributeurs automatiques.
  • Le tracking de l’inventaire : certaines unités de distribution automatique embarquent aujourd’hui une technologie de surveillance à distance. Elles sont donc capables de transmettre en temps réel des données sur le fonctionnement de l’équipement au gestionnaire du service. Les données collectées sont aussi nombreuses que variées : nombre de produits restants, ventes réalisées, pannes mécaniques, problèmes de paiement… Cette technologie de suivi en temps réel permet donc d’optimiser le réapprovisionnement, d’éliminer les risques de rupture de stock, d’améliorer le choix des produits et d’économiser du temps.


Les sociétés gestionnaires

Comme vous le saviez sans doute déjà, les sociétés gestionnaires constituent la clé de voûte de la gestion des distributeurs automatiques. Garant de l’approvisionnement des machines, de leur entretien et de la collecte des recettes, cet acteur du marché de la distribution automatique peut être une entreprise de gestion ou un groupement. En France, on dénombre  des dizaines de sociétés gestionnaires, dont les principales sont :


Entreprises gestionnaires :

  • DALTYS (maison-mère de différentes sociétés leaders en provinces),
  • SELECTA, filiale du groupe KKR,
  • Maison LYOVEL, leader des acteurs indépendants, présente en région francilienne et dans plusieurs régions, dont la Normandie, le Nord et Rhône-Alpes.

Groupements :

  • QUALIDEA (groupement de plus de 40 opérateurs de distribution automatique),
  • PRODIA+ (groupement volontaire de sociétés de gestion),
  • DIVA (centrale d’achats de distributeurs automatiques).


Les + de distributeur-automatique.pro

Gagnez du temps, obtenez 4 devis avec une seule demande.

Un service 100% gratuit et sans engagement.

dollar

Comparer en temps réel les fournisseurs proches de votre société ou lieu d’événement. 

truck

Bénéficiez d'offres spéciales réservées à nos utilisateurs (cafés offerts, cadeaux, dégustations gratuites…)


star

Jusqu'à 30 % d'économies !

Faites baisser les prix en faisant jouer la concurrence + de 1000 fournisseurs agrées à votre service

user

@copyright Distributeur-automatique.pro : la référence du distributeur automatique