Distributeur automatique de Pizza : rentabilité, budget et caractéristique

Distributeur automatique de pizzas

« - Vous la voulez comment votre Pizza 4 saisons ?
- Vite. »

Voilà la réponse la plus souvent entendue par les pizzaiolos qui prennent la commande de leurs clients pressés.

Les soirs de fin de semaine ou les soirs de match, une pizza rapide est plus difficile à trouver en ville qu’une place de parking gratuite ! Sans parler des campagnes, qui n’ont pas toutes la chance d’avoir des pizzérias, des quartiers dans lesquels les livreurs ne s’aventurent plus, ou des villes étudiantes ou touristiques dans lesquelles les pizzérias sont prises d’assaut…

Ce qui est un comble : la pizza, à la base, c’est ce plat délicieux qu’on aime manger entre amis, en impro de dernière minute ! Or, quand l’estomac crie famille, on n’a pas toujours la patience d’attendre les 90 minutes que mettra la fameuse pizza 4 saisons à arriver jusqu’à nous… si elle arrive !

Et si c’est vers 23 h qu’on a ce petit creux, on n’est juste pas prêt à entendre le tristement célèbre


« Désolé monsieur on ferme dans 15 minutes ».

Une pizza, on la veut tout de suite ! C’est pour ça qu’elle a aujourd’hui complètement sa place dans le monde des distributeurs automatiques.

Les Français mangent 850 millions de pizzas par an. Elles font partie du Top 10 des menus de nos concitoyens. Jeunes, vieux, végétariens, affamés, sportifs, enfants, étudiants ou cadres, l’hiver, l’été : tout le monde mange de la pizza, tout le temps !

Les distributeurs automatiques de pizza sont la solution évidente, de plus en plus prisés par les estomacs vides venus chercher de délicieuses pizzas chaudes, disponibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sur place ou à emporter, à un prix « snacking » !

Comment ça marche ?

1.

Le client sélectionne sur écran LCD sa pizza : chaude ou froide, nombre de parts, ingrédients…

2.

Il règle au moyen d’espèces ou carte bancaire.

3.

La pizza préparée en amont et conservée au froid, précuite ou non, est sortie de la chambre froide et dirigée tout droit vers le four à pizza.

4.

Au bout de quelques minutes seulement, la pizza sort du four et est acheminée au client via une trappe, dans sa boîte en carton fermée, prête à déguster !

Les mentalités ont changé

Si auparavant on tolérait d’attendre dans une salle non climatisée, avec les émanations du four en pierre, des pizzas à 25 € au bas mot, en tuant l’attente avec les numéros de jonglage d’un pizzaiolo fantasque, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le fait de Déguster une pizza est changé.

D’une part parce que les pizzérias traditionnelles sont la plupart du temps archi combles et d’autre part parce que les pizzérias qui livrent à domicile n’ont pas suivi les habitudes des consommateurs et se sont difficilement adaptées (prix élevé, qualité médiocre, retards de livraison, délais trop longs).

Importé des USA, le concept de distributeurs automatiques à pizzas a fait une entrée fracassante sur le marché français :

Les chiffres de la pizza en France

  • 29 pizzas par secondes sont achetées
  • Soit 10 kilos de pizza par an par personne
  • 6,5 milliards € de chiffre d’affaires annuel
  • 25 000 points de vente (pizzérias, camions pizzas, kiosques...) dont 38 % seulement proposent de la vente à emporter
  • 207 kiosques à pizza en France
  • 11 % seulement des vendeurs proposent des ventes à la part
  • 1 consommateur sur 2 préfère la manger à même le carton
  • 80 % des pizzas vendues en France sont Reine, Margarita, Calzone et Orientale (cependant 88 % des pizzaiolos prétendent faire preuve de créativité !)
  • 10,20 € le prix moyen d’une pizza à emporter
  • 12,10 € la même pizza avec la livraison (pourboire moyen au livreur de 1,50 € (soit 13,60 €)
  • 45 minutes d’attente moyenne en semaine
  • 90 minutes le week-end

Source : https://www.federation-pizzaiolos-france.fr

C’est pourquoi les habitudes des consommateurs ont changé : ils achètent leurs pizzas au distributeur de pizza à Paris, comme ils achètent régulièrement du pain, des boissons ou des snacks…

Ils ne sont plus non plus prêts à payer plus de 10 € leur pizza pour 2 personnes.

Avec le distributeur, la pizza renoue avec ce qui a fait depuis longtemps le succès de plat mondialement apprécié :

  • Chaud 
  • Bon
  • Rapide
  • Facile à manger
  • Convivial
  • Pas cher

Les business des distributeurs de pizzas

Les distributeurs automatiques de pizzas existent en plusieurs tailles et options, du guichet à ajouter en vitrine d’une pizzéria (pour les clients qui n’ont vraiment pas le goût d’attendre ou de faire la file) ou d’un commerce existant, au kiosque intégral sur une zone commerciale.

Les exploitants des distributeurs vont de la franchise en réseau, du professionnel de la restauration, au particulier cherchant un complément de revenu ou souhaitant développer sa propre activité commerciale en microentreprise.

Bon à savoir

Relevant de la distribution alimentaire et de la restauration, les produits utilisés et l’hygiène sont impeccables, assurés par le gestionnaire, que ce soit sur un parking, devant une boulangerie, dans un hall de garde, dans la salle de restauration d’une entreprise, devant un cinéma, un centre commercial, le lobby d’un cinéma, d’une gare, ou le terrain d’un particulier !

Les consommateurs font confiance, et se tournent vers les distributeurs automatiques pour leur consommation de pizza : preuve en est, le marché des distributeurs automatiques est en constante expansion.

En Europe seulement il génère quelque 26 milliards € de chiffre d’affaires !

La présence de distributeurs dans les lieux de travail (usines ou bureaux), les lieux de transit, les résidences universitaires, de loisir ou les zones péri urbaines par exemple est devenu un élément incitatif et un argument.

Les distributeurs de pizzas touchent toutes les clientèles en termes d’âge, de revenus et de lieu de résidence.

Le distributeur de pizza : étude de marché 

Les distributeurs de pizzas sont nés aux USA dans les années 2000. Et contre toute attente, le pays où on mange le plus de pizza après les USA n’est pas L’Italie, mais la France, devenue le premier marché de la distribution automatique de pizzas, avec une progression de 55 % des ventes de pizzas directement liées à l’implantation de distributeurs dans l’Hexagone.

La plupart du temps, ce sont les pizzérias ou les restaurants eux-mêmes qui, pour répondre à la demande croissante, installent 2, 3, 4, ou 10 distributeurs autour de leur restaurant principal, pour compléter ou remplacer la livraison à domicile (les distributeurs vont plus vite et coûtent moins cher qu’un escadron de livreurs).

Les enquêtes auprès des clients révèlent qu’ils préfèrent de très loin ce mode d’approvisionnement en pizza :

  • c’est beaucoup plus rapide que d’attendre le livreur ou de se rendre à la pizzéria (4 minutes maxi)
  • les pizzas y sont meilleures que les pizzas industrielles surgelées, ce sont des pizzas artisanales, préparées à la main
  • pizza à toute heure du jour comme de nuit
  • le fonctionnement des distributeurs est convivial et le choix facilité par des images sur l’écran
  • le prix est généralement moins élevé qu’en pizzéria (il n’y a pas les coûts de personnel)

Le prix de départ pour une personne désireuse d’investir dans un distributeur de pizza est d’environ 40 000 € HT à l’achat.

Pour qui veut se lancer dans l’aventure, il est également possible de louer un distributeur, de fonctionner en leasing ou de devenir concessionnaire.

Bon à savoir

Comme tout distributeur automatique de denrées alimentaires, la machine à pizza automatique est soumise à une réglementation stricte qui permet d’assurer l’hygiène des produits. Le gestionnaire de l’appareil doit s’assurer que ses produits respectent les dates limites de consommation.

Les dépenses optionnelles concerneront l’installation en kiosque, la maintenance, et évidemment les pizzas (qu’elles soient préparées par le propriétaire ou achetées à l’extérieur).

La plupart des fabricants de distributeurs de pizzas proposent un accompagnement commercial, technique et des formations marketing et à la préparation de pizzas.

Le business des distributeurs automatiques est très démocratisé et ouvert à tous.

Les différentes marques et distributeurs de marché (top 5)

Les concessionnaires de distributeurs Happy Box se voient offrir une assistance commerciale et technique ainsi que des conseils pour le montage financier de leur projet. Un seul modèle de distributeur.

La filière pizzas du groupe ADIAL propose des cours dans son centre de formation de pizzaiolos. Une offre particulièrement adaptée aux grandes entreprises, à la restauration collective et à la vente en réseau. Accompagnement pour les créateurs d’entreprise. Nombreuses options de personnalisation du distributeur et de l’interface client.

L’un des rares fabricants français de distributeurs à pizzas. Une gamme qui va de la simple box jusqu’au kiosque 136 pizzas ! Offre la possibilité de mettre en place un service livraison depuis les distributeurs. Un SAV et un accompagnement complet et de qualité.

Distributeurs à pizzas personnalisables, par la filière du groupe Api Tech/Mentor. Le sérieux et le réseau d’un groupe spécialisé. Les smart pizza distributeurs sont autonomes avec un logiciel très complet. Machines four unique ou multifour.

La marque se spécialise dans la location et le leasing de machines à pizzas. Sa particularité est de jouer le rôle d’intermédiaire entre les marques fabricantes de distributeurs et les personnes désireuses de les exploiter. Elle propose à ses clients des plans de financement avec crédit-bail pour franchise distributeur pizza automatique.

Investissement de départ et rentabilité

Pour calculer la rentabilité d’un distributeur automatique de pizza, il faut d’abord répondre à plusieurs questions :

  • Acheter ou louer votre distributeur à pizzas ? VOIR LOUER OU ACHETER ?
  • Où installer le distributeur ? Sur un emplacement avec loyer, offert             gratuitement, ou dont vous êtes le propriétaire ?

Location d’un emplacement


Il faudra déduire le loyer des charges fixes mensuelles.

Emplacement mis à disposition gratuitement


Un emplacement gratuit peut être mis à disposition par un tiers pour proposer un service supplémentaire sur place.

En quel cas vous n’avez pas à déduire le loyer de vos charges mensuelles fixes.

Sur votre terrain privé ou propriété


Soit les charges sont amorties soit en amont (par exemple si c’est un local commercial déjà exploité ou une propriété privée.), soit elles doivent être déduites à hauteur des remboursements mensuels.

  • En gestion totale, leasing ou autogestion ?

Gestion totale


C’est le fabricant de distributeurs qui gère intégralement les activités.
Il paye les charges et les frais, et encaisse les revenus.

C’est un service que vous proposez, mais dont vous n’assumez pas la gestion et n’encaissez aucun profit.

Le distributeur est mis en dépôt chez vous par son exploitant.

Leasing


La prise en charge des frais est l’encaissement des recettes sont divisés entre vous-même et le propriétaire du distributeur.

Les termes sont négociés par contrat.

Autogestion


En tant que propriétaire ou locataire du distributeur, vous assurez sa gestion, son approvisionnement et sa maintenance.

Vous fixez les prix de vente et conservez les profits encaissés

  • Votre objectif est-il un profit direct ou indirect ?

Gestion totale


C’est le fabricant de distributeurs qui gère intégralement les activités.
Il paye les charges et les frais, et encaisse les revenus.

C’est un service que vous proposez, mais dont vous n’assumez pas la gestion et n’encaissez aucun profit.

Le distributeur est mis en dépôt chez vous par son exploitant.

Autogestion


En tant que propriétaire ou locataire du distributeur, vous assurez sa gestion, son approvisionnement et sa maintenance.

Vous fixez les prix de vente et conservez les profits encaissés

Profit direct (les pizzas sont payantes)


C’est le type d’exploitation le plus classique. Les pizzas sont vendues et engendrent des recettes.

Profit indirect (les pizzas sont gratuites)


Dans certains cas, un établissement peut proposer un distributeur de pizzas gratuites, pour le confort de la clientèle, qui « paye indirectement » sa pizza via un abonnement, une carte de membre, un billet d’accès, etc.

Ce genre d’offre se retrouve parfois dans les associations, clubs privés, carrés VIP dans les stades de sport, comités d’entreprises ou cafétérias, lounges des compagnies aériennes…

Le profit n’est pas engendré par le distributeur, mais c’est un avantage pour vendre d’autres produits (adhésion, etc.)

  • Quels moyens de paiements allez-vous accepter ?

Espèces

seulement


Aucuns frais

Cartes

prépayées


Frais d’achat, d’impression et de distribution des cartes + lecteur

Cartes bancaires acceptées


Location d’un terminal CB auprès de votre banque + frais d’opération

Calculer la rentabilité d’un distributeur automatique de pizza

Voici un exemple de calcul de coût d’investissement et de gestion/rentabilité d’un distributeur, pour :

  • Distributeur neuf en kiosque acheté 50 000 €
  • Location d’emplacement
  • 20 pizzas vendues par jour, en autogestion
  • Prix de vente moyen de la pizza 9 € (pour un prix de revient en ingrédients de 2,50 €)

Ce qui pourrait donner par exemple (cela reste des prévisions !)

Prix de vente d’une pizza pour 2

9 €

CA mensuel (sur la base de 20 pizzas vendues/jour)

5400 €

Prix de revient (matières premières, cuisson, EDF...)

1710 €

Coûts fixes (financement achat, terminal carte bancaire, loyer d’emplacement, assurance, maintenance...)

1190 €

Marge mensuelle

2500 €

Marge annuelle

30 000 €

Ou un autre exemple :

hypothese rentabilité distributeur automatique de pizza

@source Smart pizza

Location ou achat ?

Il faut prendre en compte plusieurs critères :

Prix pour acheter un distributeur automatique de pizza neuf

À partir de 40 000 € (jusqu’à 60 000 €)

Prix pour acheter un distributeur automatique de pizza d'occassion

 15 à 20 000 €

Prix de la location

Le prix de location distributeur pizza commence à partir de 800 € par mois
(selon la machine et les services inclus dans le contrat)

Avantages et inconvénients des 2 formules : laquelle choisir ?

Si vous achetez

Les plus

  • L’achat représente un actif dans le bilan comptable,
  • Vous êtes seul maître à bord : prix de vente, ingrédients, maintenance, c’est vous qui décidez.

Les moins

  • Le financement
  • Délai d’amortissement avant rentabilité
  • Au bout de 3 ans en moyenne, les bénéfices sont beaucoup plus intéressants.

Si vous louez

Les plus

  • Maintenance mensuelle garantie.
  • Pas d’avance de financement.
  • Possibilité de changer de distributeur au bout de 3 ans
  • Vous gardez les bénéfices et ne payez que la location.
  • Loyer dégressif.
  • Peut passer dans les frais de fonctionnement d’une entreprise.

Les moins

  • Rentabilité moins intéressante sur le long terme.
  • Vous n’êtes pas toujours libre (selon contrat) de choisir les ingrédients et le prix de vente.

Fonctionnement du distributeur : stock, entretien, paiements…

Encombrement

Généralement le distributeur, qu’il soit placé en extérieur ou intérieur, est un appareil blindé et scellé au sol. Il peut occuper des espaces au sol variables, de 1 à 5 m². Si le point de vente connaît un gros succès, possibilité d’installer plusieurs distributeurs, ou des distributeurs multifours.

Certains distributeurs ont seulement une façade, d’autres plusieurs, ou il peut s’agir d’un kiosque intégral.

Permis et autorisations

  • Vous devez exploiter votre distributeur sous une identité commerciale.  Pour toutes vos démarches administratives, il vous sera demandé un numéro de SIRET et Extrait Kbis. Les démarches sont gratuites.
  • Ceux-ci sont automatiquement délivrés lors de la création de votre statut de microentrepreneur, si vous vous lancez dans le commerce.
  • Une Déclaration obligatoire auprès des services vétérinaires doit être faite dans le mois suivant l’installation.
  •  Si l’emplacement que vous visez est situé sur la voie publique, vous devez obtenir une Autorisation de voirie de la mairie (qui vous facturera éventuellement un droit d’occupation peu élevé).
  • Si vous vous installez en local commercial, vous devrez signer un Bail commercial.
  • Selon la structure et l’emplacement de votre distributeur, vous devrez réaliser une déclaration préalable de travaux et une demande de permis         de construire pour les travaux VRD et de raccordement.
  • Vous devrez respecter les règles sanitaires/d’hygiène et d’étiquetage de la DGCCRF.
  • Enfin, optez de préférence (non obligatoire) pour un distributeur marqué CE, avec certification aux normes ISO et/ou QUALICERT. Ces labels vous faciliteront les démarches.

Accessibilité

  • Le distributeur doit être accessible 24h/24.
  • Tous les distributeurs doivent être accessibles aux PMR.
  • Pensez à l’éclairage et à la signalétique, ainsi qu’aux éventuelles rampes d’accès selon l’emplacement.

Maintenance et connectivité

  • Pendant toute la durée de service, la chaîne du froid, le four et le fonctionnement des appareils électroniques et consoles de paiement doivent être assurés, notamment grâce à une maintenance mensuelle et un service de dépannage technique en cas de problème.
  • Chaque distributeur est pourvu d’un écran LCD facile à utiliser pour gérer le menu, la publicité et les promotions, le choix de la commande et le paiement.

Conservation et stockage

  • Les températures de conservation et de cuisson sont gérées par ordinateur.
  • La connexion internet (box ADSL ou 3G/4G nécessaire pour le distributeur) vous informe en temps réel du statut et du besoin en réapprovisionnement de votre distributeur (via une appli sur votre smartphone ou par email).
  • C’est le gestionnaire qui gère le réapprovisionnement.
  • Les DLC sont saisies dans l’ordinateur du distributeur, qui assure leur suivi (les produits avec DLC dépassés sont bloqués), ainsi que l’inventaire avec notamment la date d’insertion et les promotions (dernier jour de la DLC).

Certains distributeurs ont un mode de décongélation (la pizza est bloquée en réserve par le distributeur avant fin de la décongélation).

Rappel

La conservation et la provenance des ingrédients doivent respecter les normes d’hygiène en vigueur. Le gestionnaire est responsable en cas de contrôle sanitaire de la DGCCRF.

Four et cuisson

  • Le four est préprogrammable par type de pizza (température, temps de cuisson, grill), que ce soit en cuisson ou en réchauffage.
  • Les pizzas sont livrées au client chaudes, mais il est possible de paramétrer des pizzas « froides », par exemple l’été ou si vous proposez des pizzas avec crudités ou fruits.
  • Entre le moment de la commande et la présentation de la pizza dans le compartiment de livraison, le temps moyen est d’environ 3 minutes.

Conditionnement

Le conditionnement en boîte de carton est assuré par les automatismes de la machine.

Paiements

  • Les paiements sont acceptés au minimum en espèces (pièces et billets) et en carte bancaire (Eurocard, Mastercard et Visa, et paiement sans contact en option). La carte prépayée (ou abonnement) est également optionnelle.
  • Le paiement se fait AVANT la livraison de la pizza : en cas d’incident technique, le client est remboursé.

Les prix sont fixés par le gestionnaire de la machine.

exemple de distributeur de pizza automatique

exemple de distributeur de pizza automatique

Les étapes-clés pour réussir votre projet

Exploiter un distributeur de pizzas est à la portée de quiconque dispose d’un peu de temps (vous verrez qu’avec l’expérience, chaque distributeur que vous administrez vous prendra de moins en moins de temps) pour sa gestion.

Nul besoin d’être un professionnel de la restauration pour tirer des bénéfices intéressants d’un seul, de 2, 3 ou plus de distributeurs.

Il suffit d’assurer quelques étapes clés pour vous lancer sainement et sereinement dans cette voie :

1- Bien gérer son étude de marché

  • Où installer votre distributeur, à qui vendre des pizzas, quelles recettes proposer, quel stock prévoir, quelle capacité ?
  • L’emplacement que vous visez est-il visible ? Bien desservi par les transports ? Facilement accessible et stationnable ? Sécurisé la nuit ? Proche d’un quartier résidentiel ?
  • Prévoyez les travaux d’aménagement : maçonnerie, électricité, connexion internet, photos, publicité, signalétique, logo, assurances, terminal de paiement, achat de produits…

De cette étude devrait découler :

  • le choix de votre modèle de distributeur et de son emplacement
  • votre plan de financement : achat ou location
  • vos prix de vente
  • votre future stratégie marketing et publicitaire

2- La formation

Les distributeurs de pizzas peuvent être opérés par des professionnels de la restauration comme par des non professionnels.

Pour ces derniers, des formations et conseils sont disponibles sur la préparation de pizzas, les recettes, les idées de saison, etc.

Vous pourrez également vous former auprès des vendeurs de distributeurs à pizzas sur la façon de réduire vos coûts de préparation, d’économiser sur vos ingrédients et de calculer vos prix de vente.

Des formations sur l’hygiène et les normes sont également généralement proposées.

Enfin, la formation la plus importante est la prise en main du logiciel de gestion du distributeur, pour apprendre à :

  • programmer les températures et temps de cuisson
  • programmer les DLC
  • programmer les prix de vente et promotions
  • insérer le menu et de la publicité
  • gérer le stock et les alertes
  • afficher les statistiques
  • résoudre les problèmes techniques courants
  • savoir à qui vous adresser pour les mises à jour et réparations

3- La qualité des produits proposés


92 % des amateurs de pizzas placent la qualité 
en première position de leurs attentes

  • Établissez une gamme de pizzas pertinente, adaptées à votre clientèle (inutile de proposer des pizzas au caviar dans une résidence universitaire ou uniquement végétariennes dans une usine à 95 % masculine) et avec des produits de qualité pour un prix de revient et de vente raisonnable.
  • Proposez des pizzas régionales et appétissantes, au goût du plus grand nombre.
  • Mettez en avant la qualité et la provenance des produits pour mettre l’eau à la bouche ! Rassurez les clients sur l’hygiène et la qualité.
  • Demandez-vous si vous devez privilégier des pizzas à la part ou XXL, etc.
  • Ne diversifiez pas trop l’offre.

4- Marketing et publicité

Sur la base de votre étude de marché, listez les supports publicitaires (presse, flyers, médias sociaux, email…) et décidez du look de votre distributeur : plutôt urbain et jeune, ou artisanal et traditionnel ?

  • Utilisez des photos soignées pour présenter vos pizzas et pensez à la signalétique pour mettre en valeur votre distributeur ou kiosque.
  • Associez votre distributeur à une image de produit préparé par un pizzaiolo avec des produits de qualité, pour contraster avec le mode « distributeur automatique ».
  • N’hésitez pas à créer une page sur les médias sociaux pour mettre en avant les dernières recettes ou promos du jour !
  • Rien ne vous empêche de vous associer avec un professionnel des métiers de bouche (pâte faite par un boulanger, fromage du cru, légumes de producteurs, etc.) pour un distributeur associé à une marque ou un commerce existant.
  • N’hésitez pas à organiser des opérations de dégustation.
  • Votre future clientèle trouvera votre distributeur en faisant une recherche Google « distributeur automatique de pizza autour de moi » : référencez-vous sur tous les annuaires possibles.
  • Ne diversifiez pas trop l’offre.

5- Réapprovisionnement et étude des statistiques et des attentes de vos clients

Grâce au logiciel du distributeur, vous aurez accès à des statistiques. Étudiez-les et exploitez-les. Ce qu’elles vous disent est important.

Si une recette rencontre un succès très médiocre, remplacez-la. Si une autre est en rupture constante, réapprovisionnez. Gérez les DLC et les stocks avec minutie.

Il se peut qu’un client qui se présente au distributeur et ne trouve pas sa pizza disponible, ou le terminal en panne, ou avec un problème de lecture de carte bancaire revienne une autre fois. Mais il ne reviendra pas une troisième !

Le distributeur est automatique, mais il ne se gère pas tout seul !

Avis sur les distributeurs de pizzas et témoignages de ceux qui se sont lancés

« Un jour une cliente m’a fait remarquer qu’elle utilisait notre charcuterie et notre Comté pour ses pizzas. Ça m’a donné l’idée de proposer des pizzas locales et authentiques. Mais je ne me voyais pas derrière le four à cuire mes pizzas toute la journée, j’ai déjà bien des choses à faire ! 

Alors mon associé est venu me voir avec cette idée de distributeur de pizzas, des recettes simples en utilisant nos produits. 

On a placé le distributeur sur notre parking, comme ça les gens peuvent venir lorsque nous sommes fermés ou même le week-end et nos habitués sont ravis ! » 

Marc

Propriétaire d'un magasin

« Il y a quelques années on avait un restaurant américain dans le bowling que je gère. Mais il était surtout fréquenté les vendredis samedi et l’été pendant la haute saison.

Sur l’année complète, avec les jours de semaine et hors saison cela coûtait trop cher de payer le cuisinier et les serveuses à temps plein, ce n’était pas rentable et on a dû fermer le restaurant.


Mais les habitués du bowling ont regretté de ne plus pouvoir manger sur place, à part les snacks vendus au bar.


J’ai donc cherché une solution pour proposer des repas chauds et copieux, mais aussi rapides à préparer et qui ne prendraient pas du personnel supplémentaire.


Je me suis renseignée pour un distributeur de pizza, et moins de 1 mois plus tard je proposais des pizzas chaudes à mes habitués !


Le stock se vend bien, on ne jette presque rien et on fait une marge. Cet été avec les vacanciers je vais sans doute proposer de nouvelles recettes et augmenter un peu le nombre de pizzas dans la chambre froide, avec le camping qui n’est pas loin ça ne peut que marcher. »

Hélène

Gérante d'un bowling

« J’ai un CAP de cuisine, mais les horaires et les rythmes infernaux des restaurants ne m’ont jamais convenu. J’ai su très tôt que ce n’était pas fait pour moi.

Après mon dernier contrat en apprentissage, je me suis retrouvé au chômage et je ne trouvais rien d’autre que des postes de saisonnier.


Je me suis dit que je n’avais pas le choix, que si je voulais gagner ma vie il fallait bien que je me prenne en charge et que je crée moi-même mon emploi ! C’est un copain qui m’a donné cette idée en revenant des USA, il m’a dit “tu savais qu’on peut acheter des pizzas dans des distributeurs ?!” J’ai bien aimé l’idée. Je me suis renseigné.


Avec l’aide d’une petite bourse pour la création d’entreprise, j’ai acheté mon premier distributeur à pizzas d’occasion, que j’ai installé sur un tout petit bout de terrain offert par la mairie de mon village, pas loin de la salle des fêtes. 


Comme il y a beaucoup de spectacles, de brocantes et de rencontres sportives par ici, le distributeur a tout de suite marché ! Je n’arrêtais pas de courir le remplir !


Et aujourd’hui, j’en ai 3 ! Celui du village, et 2 neufs que j’ai achetés et installés dans les villages du coin. Ils marchent super bien. Et moi je suis content, je peux faire mes propres recettes de pizza et utiliser ce que j’ai appris en cuisine. Je suis mon propre patron, je gère mon emploi du temps et je gagne ma vie comme ça ! »

Thomas

microentrepreneur


Discutez avec des spécialistes pour votre besoin ou demande de distributeur de Pizza

*En cliquant sur le bouton "Envoyer", vous acceptez de recevoir des renseignements de nos partenaires. Dédié au professionnel uniquement. Service en France exclusivement.